OL-Monaco: «Les critiques sur lui sont ridicules»… Bruno Genesio sort grand vainqueur de ce tournant

FOOTBALL Fragilisé par une inquiétante série d'un succès lors des huit précédents matchs officiels, Bruno Genesio est apparu très soulagé après le succès (3-2) arraché contre Monaco...

A Lyon, Jérémy Laugier

— 

Bruno Genesio, ici lors du match de Ligue Europa le 28 septembre contre l'Atalanta Bergame.
Bruno Genesio, ici lors du match de Ligue Europa le 28 septembre contre l'Atalanta Bergame. — PHILIPPE DESMAZES / AFP
  • En l’emportant de manière probante dans le jeu contre l’ASM (3-2), Bruno Genesio a conforté sa place sur le banc lyonnais vendredi.
  • L’entraîneur de l’OL a d’ailleurs reçu un franc soutien de son président et de son capitaine après cette rencontre pouvant être charnière.

Dans l’histoire du football, le concept des joueurs abandonnant leur entraîneur reste assez flou. Mais la spectaculaire victoire (3-2) de l’OL contre Monaco, vendredi grâce à un coup franc de Nabil Fekir au bout des arrêts de jeu, n’a pas laissé un soupçon de place au doute quant à l’investissement des Lyonnais derrière leur entraîneur Bruno Genesio. La série en cours (1 succès en 8 rencontres officielles) ne plaidait jusque-là pas vraiment pour lui et Jean-Michel Aulas avait annoncé durant la trêve internationale vouloir « faire un point après le derby » (le 5 novembre).

« Bruno a véritablement fait ce qu’il fallait, a commenté le président lyonnais après la rencontre. Je suis très heureux pour lui parce qu’il mérite d’aller au bout de son histoire. Il a montré ce soir qu’il avait un mental de folie. » Il semblait en tout cas encore en pleine montée d’adrénaline au moment de revenir devant les médias sur « ce match un peu fou, avec beaucoup d’espaces et de liberté dans le jeu ».

>> A lire aussi : OL-Monaco: Avec une première mi-temps de l'espace, un Mariano Diaz généreux et un Nabil Fekir au sommet, Lyon décolle enfin

« C’est pour ce genre de moments qu’on fait ce métier »

« J’ai beaucoup de reconnaissance vis-à-vis de mon groupe, a-t-il vite tenu à préciser. C’est pour ce genre de moments qu’on fait ce métier. » En remportant cette victoire clé permettant à l’OL de revenir à trois longueurs de l’ASM (2e), Bruno Genesio semble avoir conforté son crédit auprès de son président, mais aussi de son groupe. Un peu comme lors de deux précédents succès majeurs contre le club de la Principauté, en mai 2016 (6-1) puis en décembre 2016 (2-1).

« Bruno fait son maximum, indique notamment Nabil Fekir, grand bonhomme de la rencontre avec un doublé et une passe décisive. Les critiques sur lui sont ridicules. Nous sommes tous soudés. » Un concert de louanges qui ne fera pas totalement oublier les sifflets assez fournis du Parc OL à l’annonce de son nom en début de soirée. Mais « le bout de l’histoire » est peut-être un peu plus loin désormais pour Bruno Genesio.