Besiktas-Leipzig: Assourdi par les sifflets du stade, Werner a dû quitter la pelouse à la 32e minute

FOOTBALL L'attaquant international allemand de Leipzig est sorti à la 32e minute du match de Ligue des champions contre Besiktas mardi...

William Pereira

— 

Timo Werner
Timo Werner — Arnaud Andrieu/SIPA

L’image est marquante. Timo Werner, star du RB Leipzig et international allemand, mains sur la tête, essayant tant bien que mal de se boucher les oreilles pour se protéger des sifflets du vrombissant Vodafone Park du Besiktas. Victime d’étourdissements dus au bruit, l’attaquant du RBL a carrément dû quitter la pelouse à la 32e minute d’un match que les locaux ont finalement remporté 2-0. Son entraîneur Ralph Hasenhüttl, explique ce qu’il s’est passé.

« Timo a été victime de problèmes circulatoires et respiratoires et a consulté un spécialiste dès son retour à Leipzig mercredi ».

Werner avait d’abord demandé des bouchons d’oreille pour tenter de se protéger du bruit. Mais pris de vertiges, il a dû finalement quitter la pelouse après la première demi-heure. L’examen médical devra dire également si le jeune avant-centre ne souffre pas de surmenage. Buteur indispensable à son club, il joue tous les matches de championnat, et a également disputé les deux rencontres internationales de septembre avec l’Allemagne.

Werner n’a pas été le seul à faire les frais du bruit

« En première période, mes joueurs ont été un peu submergés » par le bruit du stade de Besiktas, a par ailleurs admis Hasenhüttl, « il est impossible de préparer votre équipe à une ambiance comme ça. Le bruit est assourdissant ». A l’instar de Monaco, Leipzig ne compte qu’un point après deux journées de Ligue des champions, dans le groupe G.