VIDEO. Tour de France 2017: Grosse bagarre sur la Planche des Belles Filles? Ce qui nous attend pour la 5e étape

CYCLISME C'est le premier affrontement en montagne...

B.V.
— 
Christopher Froome lors de la 20e étape du Tour de France le 23 juillet 2016 entre Megève et Morzine-Avoriaz
Christopher Froome lors de la 20e étape du Tour de France le 23 juillet 2016 entre Megève et Morzine-Avoriaz — JEFF PACHOUD AFP

Voici le programme du jour de mercredi 5 juillet, avec l’étape entre Vittel et la Planche des Belles Filles (160,5km)

> Ce qu’il s’est passé hier

Nono superhéros !Première victoire française sur ce Tour de France grâce à Arnaud Démare, vainqueur au sprint à Vittel après 300 derniers mètres chaotiques. Le compteur est débloqué. Ah et Peter Sagan s’est fait virer du Tour de France.

> Les maillots distinctifs :

Le jaune : Geraint Thomas (Sky)
Le vert : Arnaud Démare (FDJ)
Le pois : Nathan Brown (Cannondale)
Le blanc : Pierre Latour (AG2R)

> L’étape du jour

Vous savez où on arrive ! A la Planche des Belles Filles. Une arrivée au sommet qui promet beaucoup entre les leaders.

L'étape arrivant à la Planche des Belles filles
L'étape arrivant à la Planche des Belles filles - Capture d'écran

> A quelle heure prendre l’antenne

15h30, pour être sûr de ne rien louper de la Planche des Belles Filles. Ce serait quand même super dommage de rater la première arrivée au sommet de ce Tour.

> Le tweet du jour

Que l’exclusion de Sagan ne nous fasse pas oublier la victoire d’un Français ! Bravo Nono.


> Le conseil lecture

Peter Sagan est-il un danger public ? Le champion du monde s’est fait virer du Tour et on pose LA question qui fâche.


> Le résumé anticipé

Ça fait trois jours qu’ils s’y préparent. Sans surprise, Thibaut Pinot et Pierre Rolland s’échappent dès le kilomètre 0 de cette courte étape. Etrangement, le peloton mené par la Sky laisse filer deux Français, accompagné par six autres coureurs, dont l’Anglais Steve Cummings. 15 kilomètres avant le pied de la Planche, les Sky se mettent en route et reviennent à trois minutes du groupe de tête au pied de la difficulté. Ça suffira pour que les trois hommes susnommés se jouent la victoire. Sauf que cette fois, l’Anglais ne profite pas de la mésentente entre les deux Français comme en 2015 où il avait piégé Pinot et Bardet. Tout simplement parce que Pinot est trop fort et remporte chez lui sa première étape cette année. Alors qu’il « déteste pourtant cette montée » lâche-t-il au micro de Laurent Luyat. Derrière, c’est marquage à la culotte entre les boss. Personne n’attaque les Sky. On attend dimanche.

> Votez : qui va gagner l’étape ?