Mondial 2026: Et si le décret anti-immigration de Trump sabotait la candidature des Etats-Unis?

FOOTBALL Gianni Infantino a mis en garde jeudi le président des Etats-Unis Donald Trump...

W.P., avec AFP
— 
Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin avait déjà mis en garde Donald Trump contre les «décisions populistes»
Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin avait déjà mis en garde Donald Trump contre les «décisions populistes» — Evan Vucci/AP/SIPA

Et si la candidature des Etats-Unis à l'organisation de la Coupe du Monde 2026 passait à la trappe à cause du décret anti-immigration de Donald Trump? Gianni Infantino a laissé sous-entendre que la mesure prise par le président américain pourrait porter préjudice au dossier des Etats-Unis.

« Il est clair que en ce qui concerne les compétitions de la Fifa, toutes les équipes qui se qualifient pour la Coupe du monde, y compris leurs supporters et dirigeants, doivent avoir accès au pays, autrement il n'y a pas de Coupe du monde », a souligné Infantino.

« C'est très clair. C'est une condition obligatoire. Ensuite chaque pays peut prendre ses décisions et être candidat ou pas en fonction des conditions requises », a-t-il ensuite ajouté.

Le boss de l'UEFA se méfie aussi de Trump

Les Etats-Unis font partie des favoris pour l'organisation du Mondial 2026 à 48 équipes, seuls ou conjointement avec le Mexique et le Canada.

Les déclarations du patron du foot mondial viennent faire écho à celles du patron de l'UEFA, Aleksander Ceferin, qui avait déclaré fin février au New York Times que les Etats-Unis devaient « faire attention à la politique menée par leur pays » s'ils voulaient organiser le Mondial 2026.