Pour sa Coupe du monde à 48, Infantino veut «neuf ou dix» équipes africaines

FOOTBALL L'élargissement de la compétition doit permettre «de plus grands investissements dans le monde, particulièrement en Afrique», selon lui...

N.C. avec AFP
Gianni Infantino avec le Sud-Africain Tokyo Sexwale lors de la campagne pour la présidence de la Fifa, le 22 février 2016.
Gianni Infantino avec le Sud-Africain Tokyo Sexwale lors de la campagne pour la présidence de la Fifa, le 22 février 2016. — Schalk van Zuydam/AP/SIPA

Le président de la Fifa Gianni Infantino a affirmé mardi à la presse, à Nouakchott, qu'il travaillerait pour que l'Afrique ait son contingent d'équipes lors du Mondial 2026, qui doit marquer la grande première de sa réforme. « Sur les 48 équipes prévues pour le Mondial 2026, neuf à dix seront africaines. Nous allons y travailler», a indiqué M. Infantino lors d'un point presse dans la capitale mauritanienne.

L'augmentation du nombre d'équipes à cet «événement mondial majeur» va donner lieu à «de plus grands investissements dans le monde, particulièrement en Afrique», a ajouté M. Infantino, en visite quelques heures mardi en Mauritanie. «On donne le droit de rêver à tout le monde et il n'y a pas meilleur moyen de faire rêver que la participation à un événement aussi majeur», a dit M. Infantino, présent à Nouakchott dans le cadre d'une tournée africaine qui l'a notamment conduit au Niger.

L'Afrique veut profiter de cet élargissement du Mondial à 48 équipes, à partir de 2026, pour bénéficier de dix places dans la compétition, avaient expliqué à M. Infantino le 22 février à Johannesburg plusieurs chefs de fédérations africaines. Dans le cadre du Mondial à 32 équipes, le format actuel, cinq places sont réservées au continent africain. Le pays hôte de ce Mondial 2026 sera connu en mai 2020.