Vendée Globe: La dépression qui pourrait tout changer… Il n’y a plus personne dans l’Atlantique… Le journal de la course

VOILE Les leaders de la course en solitaire se tirent la bourre dans le Pacifique…

R.B.

— 

Armel Le Cléac'h est toujours en tête de la course
Armel Le Cléac'h est toujours en tête de la course — Damien MEYER / AFP

Et si le Vendée Globe était en train de se relancer ? Alors que l’on voyait Armel Le Cléac’h profiter du Pacifique pour s’envoler vers la victoire finale, la météo est en train de faire des siennes. 20 Minutes vous fait un point sur la course, un mois et une semaine après son départ des Sables-d’Olonne.

La Nouvelle-Zélande, tournant de la course ?

Mais que voilà ? Une petite dépression au sud de la Nouvelle-Zélande qui est en train de perturber le duo de tête Armel le Cléac’h-Alex Thomson. Le Breton a perdu la moitié de son avance sur le Gallois, qui a opté pour une stratégie différente. Et selon le site du Vendée, ça pourrait amener les deux hommes à se retrouver bord à bord dans une semaine. Ça va être chaud.

Le classement à 9h

1. Armel le Cléac’h (Banque Populaire VIII)

2. Alex Thomson (Hugo Boss) à 99,38 milles

3. Paul Meilhat (SMA) à 1317,25 milles

4. Jérémie Beyou (Maître Coq) à 1441,9 milles

5. Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1920,67 milles

La lanterne rouge est dans l’Océan Indien

Un grand bravo à Sébastien Destremeau. Dernier de la course, le skipper français a quitté l’Océan Atlantique dimanche. Le voilà donc enfin lancé dans les mers du Sud où il va, comme tous les autres concurrents, se confronter au froid et aux bouts de glace qui dérivent. Courage.

Conrad Colman chauffe la foule sur Instagram

Le marin néo-zélandais, douzième de la course, chauffe ses concurrents et les passionnés du Vendée Globe sur son compte Instagram. Alors, est-ce que vous l’aimez ce spectacle ? Nous, oui en tout cas.