L'OM remet le bleu de chauffe

Sandrine Dominique - ©2007 20 minutes

— 

« Metz, c'est une demi-finale de Ligue des champions ! », mardi ; « C'est une finale de Coupe du monde », hier : l'entraîneur phocéen Eric Gerets a sorti les grands discours tout au long de la semaine pour motiver ses troupes (17e) avant la réception de la lanterne rouge lorraine demain (20 h) pour le compte de la 15e journée de L1. « C'est une rencontre importante car en gagnant, on pourrait regarder un peu plus vers le haut du classement, renchérit le défenseur Gaël Givet. Après la victoire à Lyon [1-2], les supporters ne comprendraient pas qu'on rechute samedi. Même si les Messins ont montré en Coupe de la Ligue [2-2 a.p, 5 t.a.b. à 4] qu'ils pouvaient faire un résultat au Vélodrome on se doit de l'emporter. »

Mais, face à un adversaire qui se présentera avec un gros bloc défensif, la tâche des Olympiens s'annonce un nouvelle fois compliquée. « Il va falloir être patient et se préparer à livrer un rude combat, précise le latéral Laurent Bonnart. Mais pour trouver la faille, il faudra aussi mettre un brin de folie et varier nos attaques. Ce qu'on n'avait pas fait en Coupe. » Pour Eric Gerets, il reste le casse-tête du onze de départ. Avec le capitaine Lorik Cana forfait (genou) et le vice-capitaine Julien Rodriguez suspendu, le coach devra en effet se priver de deux de ses joueurs cadres et remanier une nouvelle fois sa défense.