Vendée Globe: Record de vitesse pour Thomson... Destremeau bricole... Le journal de la course

VOILE La flotte fonce à toute vitesse sur le Pot-au-Noir...

William Pereira
— 
Alex Thomson cravache sur Hugo Boss
Alex Thomson cravache sur Hugo Boss — DAMIEN MEYER / AFP

, ils foncent,  . Droit sur les îles du Cap-Vert en direction du Pot au noir, cette zone de convergence intertropicale où tout peut arriver (la météo y est très aléatoire). En attendant ce tournant, ça ne bouge pas trop aux avant-postes.

Le Cléac’h et Riou trop forts pour la concurrence

Vincent Riou était revenu hier à deux ou trois milles du leader  sans jamais parvenir à le dépasser. Mais c’est bien pour le moment le seul homme capable de faire de l’ombre au natif de Saint-Pol-de-Léon. Pour le reste, la concurrence est reléguée à plusieurs dizaines de milles derrière. Bref, le duo de tête a de la marge.

Le classement (à 18h) :

Armel Le Cléac’h (FRA/Banque Populaire VIII) à 22.788 milles de l’arrivée
Vincent Riou (FRA/PRB) à 9,31 milles du premier
Alex Thomson (Hugo Boss) à 42,05
Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 51,51
Morgan Lagravière (FRA/Safran) à 53,9

Bip, bip, record de vitesse pour Alex Thomson !

Il n’en manque pas une pour se faire remarquer, notre bon ami britannique. Après s’être illustré en tout début de course en longeant le littoral portugais, Alex Thomson a une nouvelle fois marqué les esprits. Sur les dernières 24 heures, il a battu le record de vitesse sur un jour avec pas moins de 427 milles (790 km) parcourus. C’est d’ailleurs grâce à ce coup de turbo qu’il est remonté sur le podium après avoir disparu du Top 5 il y a deux jours.

Sébastien Destremeau, monsieur bricolage

C’est dur, très dur pour Sébastien Destremeau. Actuel avant-dernier de la course, il s’était engagé sur le Vendée Globe avec un bateau pas à 100 % de ses capacités en raison d’une avarie technique survenue quelques semaines avant le grand départ. Du coup, pour compenser, le bonhomme bricole comme il peut en avançant doucement. Destremeau est en effet bloqué à 8-10 nœuds de moyenne… Mais il s’en fout un peu. Aller au bout de l’aventure avec une machine capricieuse serait déjà un bel exploit.

Un Espagnol en tête du Vendée Globe virtuel

Fait un peu cocasse, sachant que le skipper classé à la dernière position de la course réelle est espagnol (), le leader du Vendée Globe sur Virtual Regatta est également un Ibère. Louloubloue, de son pseudo, domine pour l’instant sur les internets. Il se trouve à 21 721 milles de l’arrivée. En gros, il met déjà mille milles à Armel Le Cléac’h. Et dire que ce n'est que le début de la course...