Propos de Benzema: «C’est du n’importe quoi » pour les Bleus

FOOTBALL Coman, Matuidi, et Griezmann ont réagi à la sortie médiatique de l’attaquant madrilène…

J.L.

— 

Coman et Evra à l'entraînement avec les Bleus.
Coman et Evra à l'entraînement avec les Bleus. — J.E.E/SIPA

Ils n’ont pas pu éviter le sujet, et ils ont tenté de se dépatouiller comme ils pouvaient. Kingsley Coman, Blaise Matuidi, et Antoine Griezmann, commis d’office à la conférence de presse de jour des Bleus depuis l’Autriche, ont évidemment été interrogés sur la sulfureuse interview accordée par Karim Benzema à Marca, dans laquelle l’attaquant français estime que Didier Deschamps « a cédé à la pression d’une partie raciste de la France » en ne le retenant pas pour l’Euro 2016.

>> A lire aussi : Deschamps et le racisme : « Benzema n’était ni haineux, ni rancunier », assure son intervieweur

Le plus virulent, de manière assez surprenante, a été le petit jeunot de la bande, Kingsley Coman. « Dans l’équipe, il y a beaucoup de gens de couleur ou d’origines différentes. Le racisme, je ne vois pas où il est. C’est du n’importe quoi ». Le Parisien Matuidi a lui remarquablement botté en touche. Je suis ici en Autriche, je n’ai pas eu vent de tout ça et même si ça avait été le cas, je ne suis pas là pour parler de ça, a réagi le milieu Blaise Matuidi. Je suis là pour parler de l’Euro. On est bien ici, on respire l’air de la montagne, c’est fabuleux. Il n’y a rien de mieux pour se préparer ».

Antoine Griezmann, à peine arrivé de Madrid, n’a pas non plus pris des risques inconsidérés. « Il a donné une interview et moi je suis focalisé sur l’Euro. Si on commence à regarder à droite et à gauche on ne va pas s’en sortir. Karim à Madrid est vu comme un grand attaquant. Chaque été on parle d’amener un grand attaquant au Real et chaque année il confirme ». Le sélectionneur, lui, n’est pas monté sur l’estrade. On attend pourtant avec impatience sa réaction.