VIDEO. Real Madrid: La fête de dingo des Madrilènes après la victoire en Ligue des champions

FOOTBALL Les petits yeux pour Benzema et les joueurs du Real Madrid ce dimanche matin...

N.C.

— 

L'accueil dingue des supporters aux joueurs du Real, à Madrid, le 29 mai 2016 pour la victoire en Ligue des champions.
L'accueil dingue des supporters aux joueurs du Real, à Madrid, le 29 mai 2016 pour la victoire en Ligue des champions. — PEDRO ARMESTRE / AFP

«Campeones»: le bus à impériale décapotable du Real Madrid a enfin atteint dimanche à l'aube le centre de Madrid où, de retour de Milan, les hommes de Zinedine Zidane ont présenté la coupe de la Ligue des Champions aux Madrilènes en liesse qui les attendaient depuis minuit.

La folie dans Madrid.
La folie dans Madrid. - Francisco Seco/AP/SIPA

«Como no te voy a querer» («comment ne pas t'aimer»), ont scandé des milliers de fans en voyant apparaître l'équipe agitant pour eux les écharpes du Real et lançant des t-shirts sous une pluie de confettis, quelques heures après leur victoire aux tirs au but face à l'Atletico de Madrid (1-1 a.p; 5 t.a.b à 3).

Après avoir pris des photos de leur supporteurs, les joueurs ont défilé avec la coupe, sur la plateforme spécialement mise en place tout autour de la statue de la déesse Cybèle, au centre de l'une des fontaines les plus connues de la capitale espagnole. La déesse a ensuite été drapée de l'étendard du Real Madrid par son capitaine Sergio Ramos, acclamé par la foule, qui a embrassé la statue avant de brandir la coupe.

L'équipe du Real Madrid, qui s'était posée à Madrid en provenance de Milan vers six heures du matin, n'a pas perdu une minute dimanche avant d'aller recevoir les hommages des supporters «merengues», qui les attendaient en dansant. Les fans de l'équipe de Zidane avaient afflué dès minuit par milliers vers la place de Cybèle, leur traditionnel point de rendez-vous pour célébrer les grandes victoires.

>> A lire aussi: Zinédine Zidane porté en triomphe par les joueurs du Real Madrid

Le bus devait arriver vers trois heures du matin, mais il n'a finalement pris la route de la place que vers sept heures, entouré de motards, dans une ville où plus rien d'autre que le foot ne semblait compter depuis samedi. «Epique finale de la Ligue des Champions», avait tweeté vers une heure du matin le chef du gouvernement Mariano Rajoy.

Un autre bain de foule est prévu dans la soirée de dimanche, à partir de 20h30, dans leur stade Santiago de Bernabéu, après avoir été reçus par les autorités de la ville. D'ici là, il va peut-être falloir dormir un peu. N'est-ce pas Karim?

To be continued🚀😎

A video posted by Karim Benzema (@karimbenzema) on