20 Minutes : Actualités et infos en direct
BASKETNBA: Cleveland réussit à se faire peur contre Toronto

NBA: Cleveland réussit à se faire peur contre Toronto

BASKETLes Cavaliers ont encore perdu lundi soir et voient Toronto revenir à 2-2...
LeBron James et les Cavs et Cleveland en sont désormais à 2-2 face à Toronto en finale de la conférence est de NBA après leur défaite 105-99, le 23 mai 2016.
LeBron James et les Cavs et Cleveland en sont désormais à 2-2 face à Toronto en finale de la conférence est de NBA après leur défaite 105-99, le 23 mai 2016.  - Nathan Denette/AP/SIPA
Nicolas Camus

N.C. avec AFP

On les croyait intouchables, et puis non. Les Cavs de Cleveland ne sont plus du tout sereins dans la finale de la conférence Est de NBA. Après avoir aligné 10 victoires de suite dans ces play-offs et mené 2-0 en finale face à Toronto, LeBron James et ses coéquipiers en sont désormais à 2-2 après leur défaite 105 à 99, lundi, à domicile.

La faute notamment à Kyle Lowry est en train de devenir le cauchemar de LeBron James et de ses coéquipiers. Moqué depuis le début des play-offs pour son efficacité souvent indigente (18,5% de réussite lors d'un match contre Miami, 28,5% lors des deux premiers matches contre Cleveland), le meneur des Raptors vient d'enchaîner deux matches référence.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

«J'ai toujours cru en moi, mes coéquipiers et mes entraîneurs aussi, moi comme mes coéquipiers on se fout de ce qui doute de nous, mais cette série est loin d'être fini, Cleveland est une grande équipe», a-t-il balayé.

«Quand les gens doutent de lui, il leur répond avec la manière, c'est un pitbull, a apprécié son entraîneur Dwane Casey. Personne ne nous voyait aller aussi loin, tout le monde prédisait une série se terminant en quatre matchs, mais on s'est mis en position de gagner cette finale», a poursuivi le coach des Raptors.

Grâce à Lowry (35 points, 70% de réussite) et DeMar DeRozan (32 pts), et à l'impact physique du pivot congolais Bismack Biyombo (14 rebonds, 3 contres), Toronto qui participe à la première finale de conférence de son histoire, pose en effet d'inattendus problèmes à Cleveland.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

C'est peu dire que les Cavaliers n'ont pas du tout apprécié leur séjour au Canada: arrivés avec dans leurs bagages une série de dix victoires de suite et une confiance au plus haut, ils en sont repartis avec deux défaites et quelques sérieux doutes. Alors qu'ils avaient dominé les deux premiers matchs avec un écart cumulé de 50 points, les Cavaliers sont tombés de haut.

«Je n'ai jamais pensé qu'on n'allait pas perdre plus d'un match, c'est vous qui avez écrit cela, je ne lis pas la presse, je ne regarde pas la télé», a lancé LeBron. «Je garde confiance en moi, dans mon équipe, il faudra qu'on joue mieux à domicile, mais on peut le faire», a-t-il martelé.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Pour reprendre l'ascendant, dès le match N.5 mercredi dans sa salle, Cleveland doit notamment espérer que Kevin Love retrouve sa précision: limité à trois points samedi, il a fini cette fois la rencontre avec dix points avec seulement 28,5% de réussite et une cheville douloureuse.

Sujets liés