Les frères Bergamasco, les inséparables

BEAUX GOSSES Ils brillent aussi bien sur le terrain que sur le calendrier des Dieux du Stade...

Sa. C.
— 
Dieux du Stade

L’un ne va pas sans l’autre. Mauro et Mirco Bergamasco sont les séducteurs de l’équipe d’Italie. Inséparables, ils signent au Stade de France au même moment, en 2003-2004. Saison durant laquelle ils remportent le championnat de France.




Outre les victoires, les deux frères partagent un goût prononcé pour la tchache.




Malgré leurs faux airs de David Lee Rot et Eddie Van Halen, (la bouclette blonde ou brune, la dextérité physique) Mirco et Mauro sont des beaux gosses pur jus, labellisés «Dieux du Stade» par le calendrier du même nom. Né le 23 février 1983 à Padoue (Italie), Mirco joue en équipe d'Italie et évolue au poste de centre ou ailier au sein de l'effectif du Stade français Paris.


Mauro est né le 1er mai 1979 à Padoue également. Il connaît sa première sélection en équipe d'Italie en 1998 à seulement 19 ans. Alors sous la direction de Georges Coste, il y évolue dans le rôle de flanker. C'est un des joueurs italiens les plus reconnus au niveau mondial.


Les deux frères brillent également en équipe nationale : au cours du dernier tournoi des six nations, en 2003, Mirco marque trois essais contre l'Angleterre, la France et l'Écosse. Mauro n’est pas en reste : cette année, il est l’auteur d’un des plus beaux essais marqués contre les All Blacks.




Un beau palmarès auquel il manque tout de même un atout incontournable : une bonne coupe de cheveux.