Fifa: Blatter devra quitter son appartement de fonction... ou payer le loyer

FOOTBALL Dure dure la vie d'ex-président de la Fifa...

N.C. avec AFP

— 

Sepp Blatter, le 21 décembre 2015.
Sepp Blatter, le 21 décembre 2015. — MICHELE LIMINA / AFP

Allez Sepp, il faut y aller maintenant. Joseph Blatter, dont le mandat de président de la Fifa arrive officiellement à son terme, va devoir quitter son appartement dès l'élection de son successeur vendredi soir. Ou alors payer son loyer, comme les gens normaux.

>> Suivez l'élection du nouveau président de la Fifa par ici


«Dès l'élection de son successeur, le contrat de Sepp Blatter se terminera», a indiqué à l'AFP une source proche de la Fifa: «Cela signifie qu'il devra quitter son appartement de fonction, ou alors payer le loyer», a ajouté cette source. Contacté par l'AFP, le porte-parole de Blatter s'est de son côté refusé à tout commentaire.

Depuis sa suspension en octobre, M. Blatter, entré à la Fifa en 1975, ne pouvait plus avoir accès à son téléphone portable de travail et à ses mails professionnels. En revanche, cela ne l'empêchait pas de recevoir son salaire, comme le prévoit la législation suisse sur les contrats de travail, et de conserver sa voiture et son appartement de fonction, situé dans une maison à Zurich.

Le salaire du président? Entre 4,5 et 9,1 millions d'euros

La Fifa a toujours refusé de communiquer le salaire de son président, estimé par certaines sources entre 5 et 10 millions de francs suisses (entre 4,5 et 9,1 millions d'euros) par an. Parmi les réformes adoptées vendredi matin par le Congrès de la Fifa figure justement la publication de la rémunération du futur président et des membres du Conseil.

A partir de vendredi soir, le Valaisan ne pourra donc plus jouir des avantages dont il bénéficiait depuis de très nombreuses années, notamment une limousine avec chauffeur. Désormais à la retraite, ce fils de modeste employé qui avait débuté sa carrière comme journaliste sportif dans le Valais, va maintenant bénéficier de la confortable retraite des ex-employés de la Fifa.