Ligue 1: Les arbitres veulent être payés deux fois plus

FOOTBALL Le Syndicat des arbitres a demandé que la rémunération des sifflets soit très largement augmentée…

B.V.

— 

Illustration arbitre de football
Illustration arbitre de football — PIXATHLON/SIPA

Les arbitres français veulent être mieux payés. C’est ce qu’il ressort d’un rapport du SAFE, le syndicat des arbitres, qu’a pu se procurer le journal l’Equipe. Plus précisément, le SAFE préconise dès la saison prochaine une augmentation substantielle de la rémunération des sifflets français, que ce soit leur salaire fixe ou leur prime pour chaque match arbitré. Actuellement, un arbitre central de Ligue 1 touche en moyenne 80.000 euros par an (2.900 € de salaire + 2.617 € par match arbitré). Avec leurs revendications, cette somme pourrait grimper jusqu’à 200.000 euros (7.250 de salaire fixe et 6.542 de prime par matchs).

Budget prévisionnel augmenté de 50 %

Pour justifier ces demandes, le SAFE « met en avant les efforts fournis » par les arbitres pour « répondre aux attentes », et notamment « les quatre séances de travail physique hebdomadaire auxquelles ils s’astreignent », précise le quotidien. Par ailleurs, selon des chiffres datant de 2013 produits par le SAFE, les arbitres français seraient en moyenne deux à trois fois moins payés que leurs homologues des autres championnats européens.

Toujours selon l’Equipe, ces demandes auraient été écoutées avec intérêt par le président de la Ligue Frédéric Thiriez, le budget prévisionnel de l’arbitrage pour l’année prochaine ayant augmenté de près de 50 %. Ce qui n’a pas manqué d’étonner plusieurs présidents de clubs, qui se demandent si le Frédéric Thiriez n’a pas cherché par ce biais à s’assurer l’important soutien politique du représentant des arbitres.