Eugene 2021: Sebastian Coe reconnaît que la procédure d'attribution «n'a pas été correcte»

ATHLETISME Le patron de l'IAAF est dans de sales draps...

A.M. avec AFP
Sebastian Coe, le nouveau président de l'IAAF, a mis la pression sur la fédération russe.
Sebastian Coe, le nouveau président de l'IAAF, a mis la pression sur la fédération russe. — Tolga Akmen/LNP/REX Shu/SIPA

Le président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) Sebastian Coe a reconnu que l'attribution des Mondiaux-2021 à Eugene (Etats-Unis) n'avait «pas été correcte», assure jeudi dans The Times un responsable de l'athlétisme suédois qui s'est entretenu avec Coe.

«Si je comprends bien Coe, il m'a dit qu'il reconnaissait que la procédure n'avait pas été correcte, tout en assurant qu'il n'était pas impliqué, que d'autres l'étaient», déclare ainsi dans le quotidien britannique Bjorn Eriksson, représentant de la candidature de Göteborg, rival d'Eugene, au lendemain d'une discussion qu'il aurait eue avec Lord Coe. Ancien membre d'Interpol, M. Eriksson est l'ancien président de la Fédération suédoise d'athlétisme et le patron du projet de candidature de Göteborg à l'organisation des Mondiaux-2021.

Conflit d'intérêt?

A la surprise générale, Eugene avait été choisi par le conseil de l'IAAF en avril dernier, sans étude approfondie des candidatures et alors que le vote final aurait dû intervenir en novembre 2016. «Il doit y avoir une enquête et il est d'accord avec cela parce que si vous voulez nettoyer l'IAAF, vous devez aller au fond des choses. Et je veux savoir si c'est uniquement un problème d'éthique ou un problème d'éthique combiné à quelque chose d'autre», ajoute-t-il.

Sebastian Coe pourrait avoir usé de son influence dans l'attribution des championnats du monde d'athlétisme 2021, rapportait mardi la BBC. Eugene est la ville historique de Nike, or Sebastian Coe est un des ambassadeurs de l'équipementier américain, dont il perçoit 100.000 livres sterling (142.000 euros) à l'année, selon diverses sources.