IAAF: Sebastian Coe juge «odieux» que des dirigeants aient pu «extorquer de l'argent»

ATHLETISME Le président de l'IAAF a réagi aux soupçons concernant son prédécesseur, Lamine Diack...

N.C.

— 

Sebastian Coe lors d'une conférence de presse le 19 août 2015 à Pékin.
Sebastian Coe lors d'une conférence de presse le 19 août 2015 à Pékin. — Andy Wong/AP/SIPA

Sebastian Coe contre-attaque. Le président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a publié un communiqué samedi concernant la mise en examen de son prédécesseur Lamine Diack, soupçonné d’avoir couvert des cas de dopage d’athlètes, notamment russes. « Que des gens dans notre sport auraient extorqué de l’argent à des athlètes coupables de violations des règles antidopage est odieux », a déclaré le double champion olympique du 1500m.

Sebastian Coe a promis des mesures pour renforcer l’intégrité de l’IAAF. « Là où il y a des fragilités dans le système qui auraient permis l’extorsion de fonds, même si cela a échoué, nous allons les renforcer », a-t-il annoncé, alors qu’une « unité indépendante pour l’intégrité » va être mise en place.

Le Sénégalais Lamine Diack a été mis en examen lundi pour corruption. L’enquête des juges français est consécutive à un signalement de l’Agence mondiale antidopage, parvenu début août au parquet national financier (PNF).