Incidents OM-OL: L'OM sanctionné de deux matchs à huis clos partiel

FOOTBALL Le virage sud du stade Vélodrome a écopé de deux fermetures....

20 Minutes avec AFP
— 
Mathieu Valbuena a connu un retour au Vélodrome compliqué à l'occasion de OM-Lyon (1-1), le 20 septembre 2015.
Mathieu Valbuena a connu un retour au Vélodrome compliqué à l'occasion de OM-Lyon (1-1), le 20 septembre 2015. — FRANCK PENNANT / AFP

La sanction est tombée. L'Olympique de Marseille a été sanctionné de deux matchs à huis clos partiels, dont un a déjà été purgé, à la suite des incidents ayant émaillé sa rencontre contre Lyon le 20 septembre, a annoncé jeudi soir la commission de discipline de la Ligue (LFP). Marseille a connu une sanction clémente pour la fameuse soirée du match contre Lyon (1-1) le 20 septembre, marquée par divers incidents et un arrêt d'une vingtaine de minutes.

>> A lire aussi: Les Marseillais ont-ils tout fait pour que le retour de Valbuena se passe mal?

Un match à huis clos total avec sursis

Cette clémence s'explique notamment par «les efforts» du club visant à restaurer son autorité dans le stade Vélodrome et ses mesures de sécurité prises dans la foulée de cette rencontre houleuse. Dans le détail, le virage sud a écopé de deux fermetures (dont une par révocation de sursis), et le virage nord d'une seule.

Or les deux virages avaient été fermés à titre conservatoire contre Angers le 27 septembre (1-2), pour le compte de la 8e journée de Ligue 1. Seul le virage sud sera donc encore fermé samedi pour la réception de Lorient lors de la 10e journée de championnat. L'OM a également été sanctionné d'un match à huis clos total avec sursis et de 40.000 euros d'amende.

Jets de pétards

La commission de discipline a jugé plusieurs incidents ainsi énumérés: «Jets de pétards et de bouteilles en verre sur la pelouse, allumage de feux de bengale dont un ayant touché un joueur, exhibition d'une potence à l'effigie de Mathieu Valbuena, deux interruptions respectivement de 3 et 23 minutes de la rencontre».

Le mannequin pendu à un gibet représentant le «traître» ex-marseillais et néo-lyonnais Valbuena, copieusement conspué par son ancien jardin, avait été l'une des images fortes de cette affiche de la 6e journée de L1 (1-1), diffusée un dimanche soir sur Canal+, et qui avait fait grand bruit. Comme l'a rappelé son président Sébastien Deneux, la commission «analyse les éléments à charge et à décharge».