Jeux olympiques 2024: La France veut avoir les boules

PETANQUE La pétanque en particulier et les sports de boules en général pourraient faire leur entrée au programme...

G.R. avec AFP

— 

Chez les hommes, la France est la nation phare.
Chez les hommes, la France est la nation phare. — Jeff Blackler/REX Shutt/SIPA

Qui est candidate aux JO 2024, française voire franchouillarde au même titre que la baguette, le béret et le camembert et connue du monde entier ? Paris ? Non : la pétanque bien sûr, ou plutôt les sports de boules, pratiqués dans quasiment tous les pays du monde dont plus de 100 dotés d’une fédération. La campagne n’est encore active que sur le Web avec près de 35 000 fans sur Facebook. Mais elle sera officialisée en octobre, au Sportel de Monaco dont le prince Albert est le président d’honneur de la Confédération mondiale des sports de boule (CMSB). Mais les photos sont d’ores et déjà prêtes.

Du beau monde en tête d’affiche

Jean-Pierre Foucault, Gérald Dahan, Nikos Aliagas, Marc-Olivier Fogiel, Cécile de Ménibus, Jean-Marc Mormeck ou PPDA, tous accros à la pétanque, ont offert leur image à la candidature. Les déclinaisons des sports de boules, la pétanque mais également la Lyonnaise et l’Italienne Raffa touchent cent trois nations dans le monde.

La Lyonnaise cartonne en Afrique, la pétanque est vedette en Asie, spécialement en Thaïlande dont les clubs totalisent 600 000 membres. C’est d’ailleurs une Thaïlandaise qui règne sur les classements mondiaux féminins. Aujourd’hui, malgré cette mainmise des Tricolores chez les hommes, la CMSB est la fédération internationale qui peut se prévaloir, au niveau mondial, du plus grand nombre de licenciés par rapport à tous les autres sports qui tapent à la porte des Jeux : bowling, baseball, escalade, rollers…

Sur proposition du comité d’organisation

A partir des JO-2020, ce sera aux comités d’organisation de proposer les disciplines qu’ils souhaitent inviter. A ce titre, une victoire de Paris ou même de Rome, patrie de la Raffa, serait un plus indéniable pour les boules dont les trois variantes seront proposées au CIO, avec l’accent mis - c’est dans l’air du temps - sur les épreuves mixtes, en couple.