Michy Batshuayi a ouvert le score dès la 2e minute et a signé le doublé à la 44e minute, face à Toulouse, le 6 mars 2015. / AFP PHOTO/NICOLAS TUCAT
Michy Batshuayi a ouvert le score dès la 2e minute et a signé le doublé à la 44e minute, face à Toulouse, le 6 mars 2015. / AFP PHOTO/NICOLAS TUCAT — AFP

FOOTBALL

VIDÉO Toulouse battu sans pitié sur son terrain par l'OM (1-6)

Grâce à cette large victoire, les Marseillais remontent à la deuxième place de la Ligue 1...

Toulouse en est rose de honte. Ce vendredi soir, en match avancé de la 28e journée de Ligue 1, Marseille s'est replacé dans la course au titre en humiliant les Toulousains, sur le score de 6 buts à 1.

L’équipe de Bielsa grimpe provisoirement à la deuxième place, à égalité de points (53) avec Paris, qui reçoit Lens ce samedi à 17h, et à une longueur de Lyon, qui jouera dimanche soir, à 21h, à Montpellier.

La défaite face à Caen (2-3), à domicile, le week-end passé, alors qu'ils menaient 2-0 à une vingtaine de minutes de la fin du match, aura eu le mérite de secouer les Marseillais. Ceux-ci restaient sur quatre matchs sans victoire avant leur venue à Toulouse et ils n'avaient engrangé que neuf points en huit journées depuis le début de la phase retour.

Michy Batshuayi, préféré par Bielsa à André-Pierre Gignac (qui a commencé la rencontre sur le banc comme vendredi dernier), a ouvert le score dès la deuxième minute sur une frappe en pivot à l'entrée de la surface.

 

Il a signé un doublé juste avant la mi-temps (45e), bien servi par Ocampos, qui a été, lui, préféré à Thauvin.

 

Après ce démarrage en trombe, face à des Toulousains englués dans le bas du classement, les Phocéens ont enfoncé le clou grâce à Baptiste Aloé (6e).

 

Replacé à gauche de l'attaque, André Ayew s’est montré décisif. Il est ainsi à l’origine du troisième but marseillais (20e).

 

Et c'est aussi Ayew qui a marqué, d’un plat du pied, le cinquième but olympien (78e).

 

Gignac, entré à la 60e, a définitivement alourdi le score en inscrivant le sixième but de l'OM (89e) sur un exploit personnel. Un but qui fait de lui le buteur en activité le plus prolifique (97 réalisations) de Ligue 1.

 

La défense marseillaise, privée de Fanni, Dja Djédjé et Nkolou, a offert une certaine marche de manœuvre à des Toulousains qui n’en ont jamais vraiment profité. Il leur aura fallu attendre la 77e minute pour sauver l’honneur, via un but de Ben Yedder.

 

L’OM, qui semble avoir repris son destin en main, doit rester sur cette dynamique avant de rencontrer, à domicile, Lyon, dimanche prochain puis, Paris, début avril.