Diplômes: Zinédine Zidane trouve «hallucinant qu'aussi peu de monde [le] défende»

FOOTBALL L'ancien numéro 10 des Bleus, entraîneur de la réserve du Real Madrid, est sous le coup d'une plainte déposée par les entraîneurs espagnols car il n'a pas les diplômes requis...

N.C.

— 

Zinédine Zidane lors du match entre le Real Madrid et le Bayern Munich le 23 avril 2014.
Zinédine Zidane lors du match entre le Real Madrid et le Bayern Munich le 23 avril 2014. — Francesca Ceciarini/SIPA

Zinédine Zidane sort de sa réserve. L'ex-numéro 10 de l'équipe de France, accusé d'occuper le banc de touche du Castilla (l'équipe réserve du Real Madrid) sans les diplômes requis, a décidé de s'exprimer dans les colonnes du Figaro. «La polémique lancée autour des diplômes est vicieuse. Et ils le savent tous, ici. J’ai les glandes!», attaque-t-il.

>> A lire: Pourquoi les entraîneurs espagnols en veulent-ils à Zidane?

Sous le coup d'une possible suspension de trois mois, l'icône du football français estime que les reproches qui lui sont faits ne sont pas justes. «C’est trop facile. Cela fait trois ans que je suis en train de passer mes diplômes en France. Je pouvais les passer en trois mois en Espagne. Or, justement, ce qui m’intéressait était de continuer à me former en France, explique-t-il. J’y avais suivi ma formation de footballeur, je voulais m’y former comme entraîneur. J’ai toujours essayé de faire les choses dans les règles. Alors, oui, aujourd’hui, les reproches que l’on me fait me dérangent.»

La commission chargée de statuer sur son cas devrait rendre sa décision la semaine prochaine. En attendant, Zidane s'étonne qu'aussi peu de monde soit monté au créneau pour expliquer qu'il n'avait «pas eu de passe-droit». «C’est quand même hallucinant, poursuit-il. Pourquoi vient-on me casser les pieds? Je ne contourne pas la difficulté et certains en profitent pour me cracher dessus. C’est invraisemblable pour moi.»