RCT: Le peuple toulonnais accueille ses héros sur la Rade

RUGBY Les joueurs et le staff varois ont débarqué en bateau sur le port de Toulon où des dizaines de milliers de personnes les attendaient en fin d'après-midi pour un accueil grandiose...

Camille Belsoeur, à Toulon
— 
L'arrivée des Toulonnais en bateau sur le port carré dimanche.
L'arrivée des Toulonnais en bateau sur le port carré dimanche. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

L'image de l'arrivée des Toulonnais sur la Rade, dimanche en fin d'après-midi, évoquait ces légionnaires romains acclamés en héros dans la Rome Antique par tout un peuple fier des victoires des siens aux limites du monde connu. Sauf que ce n'est pas le tocsin qui signalait l'approche des nouveaux rois de l'ovalie sur le port carré de Toulon, mais les sirènes des bateaux.

Avant d'aperçevoir leurs héros sur le ferry qui les ramenaient à la maison, les milliers de fans varois, rassemblés sur les quais et le long de l'avenue de la République, ont entendu de longues minutes les sirènes du paquebot Corsica et du porte-avion Charles-de-Gaulle saluer l'approche de Bernard Laporte et ses hommes. Sur le pont, l'Australien Mat Giteau tweetait lui son impatience. 

 

Et quand l'embarcation touchait enfin la terre ferme, ce fut l'explosion de joie à la hauteur du doublé H Cup-Top 14 réalisé par Jonny Wilkinson et ses partenaires. Après que l'enfant du pays Jean-Charles Orioli finissait d'enflammer la foule et que l'ailier sud-africain Habana immortalisait l'instant avec sa caméra, «Sir Jonny», encore royal samedi face à Castres, eu l'honneur de fendre la foule, le bouclier de Brennus dans les bras, en compagnie du président Mourad Boudjellal. Dans une hystérie folle, le duo marchait jusqu'à l'hôtel de ville à deux pas du port. 

«Il y a bien plus de monde que l'an passé, juraient des anciens sur la terrasse en étage de la brasserie Le France, en surplomb de la foule. C'est là que tu vois que le Brennus ça représente plus que la Coupe d'Europe pour les Toulonnais.» Selon le RCT, 50 000 fans étaient rassemblés dans les rues. 

Jonny au micro

Galvanisé, Mourad Boudjellal, bâtisseur de ce Toulon nouveau, hurlait ensuite sa joie au balcon de l'Hôtel de ville, où il présentait les deux trophées à la foule en compagnie de ses joueurs. «Tout le monde disait que nous allions perdre contre le Leinster en quart de finale de la H Cup, et nous avons battu le Leinster. Tout le monde disait que nous allions perdre face au Munster en demi-finale de H Cup, et nous avons battu le Munster. Tout le monde disait...», enchaînait-il sur la même rengaine, jusqu'à la finale de Top 14 gagnée face à Castres. 

Jonny Wilkinson, dont toutes les jeunes filles -en particulier - hurlait le nom comme une rock-star, lâchait lui aussi quelques mots au micro. Pour dire son amour du maillot et la joie de partager ce succès avec les supporters. Avant de conclure par un légendaire : «Parce que Toulon...»