Ligue 1: Malgré l'interdiction de la LFP, Nice fait voler son aigle à l'Allianz-Riviera

FOOTBALL Il est devenu le symbole du club mais la LFP considère que c'est un animal dangereux...

avec AFP

— 

L'aigle de l'OGC Nice, devenu la mascotte du club, le 18 décembre 2013, à l'Allianz-Riviera.
L'aigle de l'OGC Nice, devenu la mascotte du club, le 18 décembre 2013, à l'Allianz-Riviera. — JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

L'OGC Nice a bravé l'interdit de la Ligue de football professionnel (LFP) en faisant voler son aigle avant le coup d'envoi du match face à Lorient, samedi soir, et tentera de faire revenir la Ligue sur sa décision. «La commission d'organisation des compétitions nous a informé jeudi qu'elle retirait l'autorisation donnée en début de saison à cette animation d'avant match, l'aigle ayant selon elle un comportement dangereux», a expliqué le directeur général du club azuréen, Julien Fournier.

«Nous avons décidé de ne pas nous conformer à cette décision qui est contestable sur le fond et sur la forme. Et nous faisons appel», a expliqué le responsable niçois. L'aigle, devenu la mascotte de l'Allianz Arena et pour lequel supporteurs et écoliers de la ville se mobilisent afin de lui choisir un nom, est bel et bien passé outre son «IDS» (interdiction de stade) en traçant, samedi soir, comme à l'accoutumée depuis septembre, de grands cercles au-dessus de la pelouse avant de se poser sur le bras de son fauconnier peu avant le coup d'envoi.

Selon M. Fournier, l'aigle ne figure pas sur la liste des animaux dangereux. Le club portugais du Benfica Lisbonne notamment a le sien pour animer sans aucun incident ses avant-matches depuis des années. Lors de la réception du Paris SG fin mars, l'aigle niçois, effrayé par l'affluence record et la folle ambiance, était resté accroché dans les cintres sous la toiture de l'Allianz Riviera.

Lors de l'inauguration de l'Allianz-Riviera: