Ligue 1: «On s'aperçoit que l'on a toujours du mal à marquer les buts», déplore Gillot

FOOTBALL Bordeaux s'est imposé contre Evian (2-1) samedi mais s'est fait peur en n'arrivant pas à concrétiser sa domination...

A Bordeaux, propos recueillis par Marc Nouaux

— 

René Lobello (à g.) aux côtés de Francis Gillot lors du match entre les Girondins de Bordeaux et le Dynamo Kiev, le jeudi 21 février 2013.
René Lobello (à g.) aux côtés de Francis Gillot lors du match entre les Girondins de Bordeaux et le Dynamo Kiev, le jeudi 21 février 2013. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Les Girondins se sont sortis d'une mauvaise spirale en battant Evian (2-1), samedi soir. Un deuxième succès en Ligue 1 en 2014 qui a rendu le sourire à Francis Gillot qui apprécie de rester dans le coup au classement puisque son équipe n'a que six points de retard sur l'OM, cinquième, avec un match en retard à disputer mardi contre Lorient.

C'était victoire impérative pour continuer à exister?

Bien sûr, mis c'est victoire impérative aussi mardi [match en retard contre Lorient] et puis à Sochaux et puis... il faut faire une série, malheureusement on n'a pas tous nos atouts aujourd'hui. On ne va pas récupérer Jussiê et Rolan et en plus on va perdre un ou deux joueurs encore donc j'espère que mardi on n'aura pas trop de casse pour aller samedi à Sochaux et essayer d'enchaîner.Ca nous fait du bien car il nous fallait cette victoire pour essayer de revenir dans le premier tiers. J'espère que le match de mardi viendra confirmer ce que l'on a fait car c'était une partie intéressante. On s'aperçoit que l'on a toujours du mal à marquer les buts. 

Vous avez eu l'emprise sur le jeu, pendant presque tout le match...

C'est pour ça que l'on était déçu de se faire égaliser car on ne méritait pas de prendre ce but. Il y a eu des choses intéressantes dans l'utilisation du ballon. En plus, on a perdu Abdou Traoré sur blessure avant la rencontre. Plus Henri [Saivet] qui a une douleur à une cuisse. On a peut-être deux blessés pour mardi et c'est embêtant quand on joue tous les trois jours, on n'a pas le temps de récupérer sur ces blessures là.

Guillaume Hoarau est encore en difficulté aujourd'hui...

Il manque de rythme. Après, je pense qu'il n'a pas été en difficulté comme vous le dîtes. Il est de mieux en mieux, après, on attend de lui qu'il marque des buts mais je trouve qu'il était un peu plus dans le rythme que d'habitude. C'est le dixième de seconde qui fait la différence pour un attaquant et il ne l'a pas encore. Je pense que vous êtes dur avec lui, il est mieux que sur les derniers matchs. Je l'ai trouvé plus en jambes que lors de ses dernières prestations.