Top 14: Toulon et Wilkinson restent en rade à Toulouse

RUGBY Plombé par trois coups de pied ratés de l’ouvreur anglais, Toulon a laissé filer la victoire et la première place du Top 14...

Nicolas Stival, à Toulouse

— 

Toulon, battu à Toulouse (13-12) le 26 octobre 2013.
Toulon, battu à Toulouse (13-12) le 26 octobre 2013. — PASCAL PAVANI / AFP

Et le métronome a déraillé. En ratant deux pénalités (74e et 78e) puis un drop de 30 mètres en face des poteaux sur l’ultime action de jeu, l’ouvreur toulonnais Jonny Wilkinson a failli. Et le Stade Toulousain, mené 0-12 à la pause par le RCT, s’est imposé d’un point (13-12) sur sa pelouse d’Ernest-Wallon. Une victoire qui lui offre le fauteuil de leader du Top 14.

«Toute l’équipe a eu peur quand Wilkinson a armé son drop, avoue le centre stadiste Gaël Fickou. C’est étonnant de le voir manquer, mais tant mieux pour nous.» «Je n’avais jamais vu Wilkinson rater trois coups de pied d’affilée dans le money-time, poursuit le coentraîneur toulousain Jean-Baptiste Elissalde. Nous avions peut-être une petite étoile au-dessus de nous.»

Tillous-Borde: «On se contente du bonus défensif»

L’étoile de l’icône anglaise de la Rade, entré à l’heure de jeu à la place de Michalak (auteur de tous les points varois), est, elle, en train de pâlir. Les remarques acerbes sur le vieillissement de l’effectif du RCT ciblent avant tout les avants (Botha, Rossouw,…), mais elles épargnent de moins en moins un joueur qui raccrochera peut-être en juin prochain. Bien sûr, ses coéquipiers sont les premiers avocats du classieux Sir Jonny, acteur essentiel de la victoire en H-Cup, au printemps, dix ans après avoir donné la Coupe du monde à l'Angleterre sur un ultime… drop, en finale contre l’Australie.

«Il rate ce drop aujourd’hui, mais il en a mis plusieurs fois à des moments peut-être plus importants, notamment en Coupe d’Europe», relève le capitaine d’un jour Sébastien Tillous-Borde. «En première mi-temps, Toulouse en a manqué aussi de ce côté du terrain, précise l’ailier Alexis Palisson. Le vent était un peu tourbillonnant. On ne va pas en vouloir à Jonny, qui nous a fait gagner tellement de matchs.»

Une semaine après leur non-match à Cardiff (19-15), les Varois préféraient retenir le positif de cette défaite à Toulouse. «On se contente du bonus défensif, assure Tillous-Borde. Il faut construire sur notre première mi-temps en vue du reste de la saison et ne pas se prendre la tête. On reste devant en championnat, même si le classement est très serré.» Bref, les Toulonnais tentent de faire bonne figure, bien qu'ils aient perdu le précieux troisième ligne argentin Juan Fernandez-Lobbe, sérieusement blessé au coude.