Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
FOOTBALLGrève en L1: «Un club de football est traité comme une entreprise comme une autre» selon Matignon

Grève en L1: «Un club de football est traité comme une entreprise comme une autre» selon Matignon

FOOTBALL
Le cabinet du premier ministre a répondu à la grève décidée par les clubs professionnels...
François Hollande et jean-Marc Ayrault le 4 septembre 2013.
François Hollande et jean-Marc Ayrault le 4 septembre 2013. - REVELLI-BEAUMONT/SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

La réponse n'a pas tardé. Moins d'une heure après l'annonce des clubs professionnels de Ligue 1 et Ligue 2, qui refuse la taxe à 75%, Matignon a répondu par un communiqué cinglant: «un club de football est traité comme une entreprise comme une autre». «En surplomb de tout dispositif fiscal, il y a le principe d'égalité», a-t-on ajouté dans l'entourage du Premier ministre, interrogé avant l'annonce par les clubs de football d'une grève lors du dernier week end de novembre pour protester contre cette taxe sur les revenus de plus d'un million d'euros.

De son côté, le Parti Communiste Français a dénoncé jeudi le «lobbying scandaleux» des patrons de club de football qui ont décidé à l'unanimité de se mettre en grève le week-end du 29 novembre pour protester contre le projet de taxe à 75%.

«Une opération vérité»

«Le lobbying des patrons du football contre l'application de la taxe à 75% sur les revenus de plus d'un million d'euros est scandaleux. En guise de première intervention sur le sport depuis le début de sa mandature et en réponse à ce chantage injustifié, le président de la République a décidé de recevoir les patrons de clubs de foot», écrit le PCF dans un communiqué.

«Engageons une opération vérité sur la nature de l'argent privé qui circule pour découvrir d'où viennent ces sommes colossales et qui peut mettre tant d'argent dans les transferts et les salaires des joueurs», demande le PCF.