Ligue 1: Nice–Marseille à revivre en live comme-à-la-maison (1-0, score final)

R.S, J.L pour le live

— 

Rod Fanni et Mathieu Valbuena lors du match entre Marseille et Saint-Etienne le 24 septembre 2013.
Rod Fanni et Mathieu Valbuena lors du match entre Marseille et Saint-Etienne le 24 septembre 2013. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Terminado à Nice. L'OM a poussé, l'OM aurait mérité mieux, mais l'OM s'incline. La vie est dure parfois. On se retrouve demain pour le PSG et le multiplex du soir. Bisous
93e: Le dernier plongeon d'Ospina sur une tête à l'arrache d'Ayew, qui aura bien vendangé ce soir.
91e: Superbe faute d'anti jeu de Puel fils sur ce contre marseillais. Claude apprécie, en connaisseur.
88e: Belle simulation d'Ospina, à la colombienne, tranquillou. Rendez-nous Pablo Escobar.
85e: Attaque de l'armée de Santa Ana. Repoussée par David Crockett Ospina.
84e: Ca se passe comment Fort Alamo les niçois ? Besoin de quelque chose? Des vivres peut-être?
78e: La claquette d'Ospina sur un cabezazo à bout portant de Gignac. L'OM pousse, malgré les consignes d'Elie Baup, un peu paniqué par cette hardiesse soudaine.
76e: Le raté d'Ayew, un hommage à tous les Bakayoko de France qui s'ignorent.
75e: On me murmure à l'oreillette que Reims a égalisé contre Toulouse.
72e: J'aimerais quand même qu'on me vérifie la carte d'identité du petit Mendy au milieu. Rappelons à Nice que le travail des enfants est interdit.
70e: Pourquoi pas



68e: Le tacle à la desesperado de André Ayew qui prend le poteau extérieur d'Ospina. Dommage.
67e: Ce Morel-là mérite les Bleus, sachez-le.
65e: Khlifa fait son entrée. Tremble niçois.
62e: Ohhhhh Digarinho. La roulette zidanesque sortie de nulle part. J'ai mal à mon football.
58e: Dario tente la brouette argentine sur Nkoulou. Lequel n'apprécié que moyennement cette coutume locale.
56e: Au tour de Thauvin le gréviste de faire briller Ospina. Ca se précise.
53e: L'OM s'est remis dans le sens de la marche. Ca domine assez franchement sur le stabilisé en fin de vie de l'Allianz Riviera;
48e: Pendant ce temps, Miralem donne à Rudi Garcia sa 9e victoire de rang en Série A.



47e: Ca commence fort pour l'OM avec un pointard d'Imbula repoussé en corner. Baup a sû s'exciter un peu à la pause.
46e: On est repartis chez les assurances Allianz, tout le monde est revenu de sa pause déjeuner.
Mi-temps sur un dernier cafouillage dans la surface niçoise, sans conséquence. On se revoit dans un quart d'heure. Bisous. 
45e; Ah Toulouse a ouvert le score à Reims. But de Trejo, à la machete.


44e: Signalons la superbe perte de balle de Fani sur l'action. A-Rod.
40e: Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii Dario ! La feinte de corps de Papy pour éliminer Mandanda et la pousser dans le but vide. Soyons honnêtes, c'est presque mérité.
37e: Dario Cvitanich, ce Trezeguet du pauvre. Le mec a 5 mètre d'avance au départ, 5 de retard à l'arrivée.
33e: Bon petit match pour un vendredi. Dommage que personne ne regarde.
31e: Mandanda encore qui dévie une mine de Pied sur sa barre! Bisous à Hugo Lloris.
30e: Sinon vous n'avez rien manqué du côté de Reims. Toujours 0-0 contre le téfécé.
27e: Ca devient une bataille de tranchées cette affaire. Et là il n'y a pas d'allemands pour payer les pots cassés.
24e: L'OM devrait être sanctionné pour ça...



20e: La réponse niçoise !!!!! Plat du pied  en mode première balle de Tsonga et parade mandandesque. C'était beau fitiou.
18e: J'annonce un gros Cvitanich ce soir. Dario a sorti la coupe mulet des grands jours, prends-ça la french riviera.
15e: La volée de thauvin ! Son premier geste louable en trois mois. Mais Ospina est dans la place.
14e: Les numéros six de Ligue 1 et la frappe de balle, ce drame. #Teambundesliga
12e: Vedran Runje style plutôt...



10e: Mon dieu  le marquage marseillais sur ce coup-franc. Pecinovic était seul au monde, ce qui ne l'a pas empêché de faire une déviation lamentable.Reviens Renato.
6e: Ah Mendes est pété visiblement. Come in Souley.
4e: Mais fraaaaaaaaaaappe Cvitanich ! Trop collectif le renardeau argentin là-dessus.
3e: La pelouse a l'air assez immonde. Et les Aiglons sont chauds comme la braise.
1e: On est partis à l'Allianz Rivera, remplie mais pas pleine, c'est à signaler.
20h28: Oh que oui



20h17: Encore mieux, les deux en même temps



20h15: La compo marseillaise, avec le retour de Dédé Gignac en pointe.


20h14: Ah et je vous donnerai des nouvelles de Reims-Toulouse aussi. Le football vrai.
20h13: Coucou tout le monde, bienvenue pour cette soirée sudiste avé l'axent. Nice-OOOOOOOOOOOOM mesdames et messieurs.

Ligue des champions oblige, les clubs français engagés la semaine prochaine ont le privilège d’ouvrir les débats lors de cette 10e journée de Ligue1. Après une trêve internationale, l’occasion est parfaite pour les Olympiens de se relancer en championnat, eux qui restent sur une fessée à domicile contre le PSG. En dix jours, les joueurs de Baup ont eu le temps de préparer un derby du Sud-Est transformé depuis quelques saisons en affiche de la Ligue1.

Le quatrième et le sixième au classement ambitionnent tous les deux de jouer l’Europe, dans l’ombre des deux locomotives que sont Monaco et Paris. En cas de victoire, l’OM remonterait pourtant sur le podium d’où Lille l’a éjecté. Pour cela, il peut compter sur le retour d’André-Pierre Gignac, qui ne ressent «plus aucune douleur au pied». On verra ce soir si cela lui suffit pour retrouver le chemin des filets.

Un match à suivre et à commenter en live comme-à-la-maison dès 20h30. Par ailleurs, dans le même temps, on gardera un œil sur l’autre match de la soirée, entre Reims et Toulouse.