Brian Cookson détrône Pat McQuaid à la tête de l'UCI

CYCLISME Le Britannique dirigera la fédération internationale pendant les quatre prochaines années...

R.S.

— 

Le nouveau président de l'UCI, Brian Cookson, élu le 27 septembre 2013 à Florence, en Italie.
Le nouveau président de l'UCI, Brian Cookson, élu le 27 septembre 2013 à Florence, en Italie. — Luca Bruno/AP/SIPA

L'Union cycliste internationale a un nouveau patron. Le Britannique Brian Cookson a été élu pour quatre ans à la présidence de la fédération internationale de cyclisme, vendredi à Florence, en marge des championnats du monde. Il détrône donc Pat McQuaid, qui brigait un troisième mandat.

Parmi les soutiens de Cookson figure l'ancien président de la fédération française, Daniel Baal: «Il a l'expérience. Je le crois capable de fonctionner avec un vrai consensus autour de lui. C'est également un homme neuf. Il a certes été au comité directeur de l'UCI, mais je suis bien placé pour savoir qu'on peut siéger au comité directeur sans avoir les clés. On lui reproche ses soutiens. Au moins, ces soutiens s'affichent clairement.»

Battu lors du scrutin où il n'a recueilli que 18 voix contre 24, McQuaid paie en partie sa gestion déstastreuse de l'affaire Armstrong et les accusations de collusion avec le champion déchu. Montré du doigt par les médias, le public et les partenaires, il n'incarnait plus l'idée d'une gouvernance collégiale et transparente au sein de l'UCI.

Sur Twitter, Lance Armstrong a d'ailleurs salué la victoire de Cookson par un seul mot: "Hallelujah". L'Américain soutenait le nouveau président de l'UCI, favorable à une amnistie pour les dopés repentis.