Cinq choses à savoir sur Gareth Bale

Marc Nouaux
— 
Le joueur de Tottenham, Gareth Bale (en blanc), lors de son coup franc victorieux contre Lyon, en Ligue Europa, le 14 février 2013 à White Hart Lane.
Le joueur de Tottenham, Gareth Bale (en blanc), lors de son coup franc victorieux contre Lyon, en Ligue Europa, le 14 février 2013 à White Hart Lane. — no credit

Gareth Bale, 24 ans, un nom que vous ne connaissiez peut-être pas avant cet été. A part les spectateurs assidus du football, pas grand monde ne savait qui était le Gallois avant que le Real Madrid ne décide de casser sa tirelire pour se l’approprier. Cours de rattrapage pour ceux qui veulent rapidement connaître qui est ce joueur qui pourrait être le plus cher de l'histoire.

Il n’était pas prédestiné à devenir une star. Formé à Southampton, au sud de l’Angleterre, dans un club modeste habitué à évoluer en Championship (deuxième division), Gareth Bale a joué très tôt avec les pros, à 16 ans et demi, au printemps 2006. Dans la foulée, il enchaîne par une première sélection avec le Pays de Galles. Utilisé au poste d’arrière gauche, son potentiel est reconnu mais on n’est bien loin de penser qu’il sera le successeur de Ryan Giggs, le meilleur joueur gallois de tous les temps. D’ailleurs, après sa première saison complète avec Southampton, Bale n’est sollicité par aucune équipe du «Big Four» (Arsenal, Chelsea, Liverpool et Manchester United) et s’engage avec Tottenham. 

C’est un «mutant» sur le terrain. Les caractéristiques du footballeur Gareth Bale? Un pied gauche fantastique mais surtout une condition physique impressionnante. Depuis son replacement au poste de milieu offensif en 2010, le Gallois dévore tout sur le côté gauche. Avec ses chevauchées fantastiques il donne régulièrement le tournis aux défenseurs adverses avant de marquer ou d’offrir des ballons de but à ses coéquipiers. Une efficacité qui s’est traduite par une saison 2012-2013 très prolifique. Celle où il a définitivement explosé aux yeux de l’Europe du football. En 53 matchs toutes compétitions confondues, Bale a en effet inscrit 31 buts.

C’est un spécialiste des coup-francs. C’est un expert en matière de coup-francs. Lorsqu’il pose le ballon dans les trente derniers mètres adverses, le stade retient généralement son souffle. Une qualité qui a offert de nombreuses victoires à Tottenham depuis trois saisons. L’Olympique Lyonnais et Rémi Vercoutre, qu’il a assommé à lui tout seul l’hiver dernier en Ligue Europa, s’en souviennent encore… 


OL - Tottenham: Les deux coup-francs magnifique... par Chronofoot

Il a déjà glané quelques distinctions individuelles. Elu meilleur joueur du championnat anglais par ses pairs en 2011 et en 2013, membre de l’équipe-type de l’UEFA en 2012, meilleur espoir de Premier League en 2013, Bale cumule les honneurs même s’il n’a encore jamais figuré dans un classement du ballon d’or. A seulement 24 ans, le Gallois a déjà disputé presque 300 matchs pro et inscrit 72 buts. Son palmarès, en revanche, n’est pas très fourni. Deux finales de Coupe de la Ligue anglaise disputée (dont une gagnée en 2008)… et c’est tout. Son transfert au Real devrait lui permettre d’étoffer son CV.

C'est un mec «normal» en dehors. Quand on parle de star du foot, on pense Messi ou Ronaldo. Pas Bale. Mais le prix exorbitant que dépense le Real Madrid pour lui le classe, par la force des choses, dans cette catégorie des joueurs à part. Payer autant pour un joueur sans histoires, propre dans tout ce qu’il fait, même s’il est un des meilleurs joueurs du monde, cela peut surprendre. Le club espagnol devra sans doute engager une grosse opération marketing pour «stariser» le Gallois et amortir le prix du transfert. Car pour l’heure, à part marquer des jolis buts et être le joueur le plus cher de l’histoire, Bale n’incarne pas quelque chose de spécial. Mais au Real Madrid, tout a une saveur différente. Et il devra surtout se faire une place et apprendre à cohabiter avec des grands joueurs qui ont beaucoup d’égo. Une situation qu’il n’a pour le moment jamais vécue.