Andy Schleck lors du Tour de France 2013.
Andy Schleck lors du Tour de France 2013. — JOEL SAGET / AFP

Sport

Tour de France 2013: Andy Schleck «n'est pas content du tout» du licenciement de son frère Fränk de RadioShack

CYCLISME – Son frère aîné allait finir sa suspension d’un an…

De notre envoyé spécial à Albi (Tarn),
 
Après de longues minutes d’attente, Andy Schleck finit par sortir du bus de son équipe et se dirige lentement vers la vingtaine de journalistes postés à quelques mètres de là. Jeudi soir, la formation RadioShack Leopard Trek a annoncé le licenciement de son frère Fränk, dont la suspension d’un an pour prise d’un diurétique allait finir le 14 juillet, dans un communiqué publié sur son site. Autant dire que le Luxembourgeois ne s’avance pas vers la ligne de départ de la septième étape entre Montpellier (Hérault) et Albi dans les meilleures dispositions.
 
Jens Voigt «espère que ça n’affectera pas les performances d’Andy»
 
«Je ne comprends plus rien du tout, ils ont toujours dit qu’ils soutiendraient Fränk. Maintenant, ils le virent de l’équipe. On n’est pas du tout contents», balance le cadet de la fratrie. Annoncée en plein Tour de France, la décision de licencier Fränk Schleck survient dix jours après l’annonce de la prise de pouvoir de Trek, qui sera le sponsor principal de l’équipe en 2014. «Je respecte la décision du board, avance le manager général de l’équipe, Luca Guercilena. C’est sûr que pour le moral d’Andy, ce n’est pas rien. Notre boulot, c’est de l’aider à passer ce mauvais moment.»
 
Extrêmement proche de son frère, Andy va poursuivre la Grande Boucle, qu’il entend animer dans un rôle «d’outsider », l’esprit tourmenté. «J’espère que ça n’affectera pas ses performances. On a pu voir qu’il était triste et qu’il aurait besoin de temps pour digérer la nouvelle, raconte son équipier, l’Allemand Jens Voigt. Il faut qu’il transforme cela en une colère positive pour samedi et l’étape dans les Pyrénées.»
 

Reste maintenant à voir si sa colère ne va pas l’inciter à aller courir sous d’autres couleurs la saison prochaine. «Je ne sais pas, c’est d’abord le Tour puis on verra», balaie Andy Schleck. En se séparant de Fränk, RadioShack prend le risque de voir partir Andy.