Christian Omeyer : «On doit redevenir des guerriers»

©2006 20 minutes

— 

Christian Omeyer, arrière gauche du SCS.

Après cinq journées, l'équipe reste coincée à la 12e place, celle de premier non-relégable. Est-ce inquiétant ?

Non. Ce n'est que le début de saison. La situation n'est pas encore catastrophique. Si on réagit samedi contre Paris – qui généralement nous réussit bien à domicile –, le bilan ne sera pas si mauvais. Mais pour gagner, on doit redevenir des guerriers.

Jusqu'ici vous êtes la défense la plus perméable de D1 avec 31 buts encaissés en moyenne par match...

C'est le gros problème. Si ça continue, ça va être difficile de s'imposer. La seule fois où on a pris moins de 30 buts, on a gagné [contre Tremblay 28-27]. C'est un problème mental et c'est tous ensemble qu'on le résoudra. Chacun doit comprendre qu'il doit se faire mal pour arrêter l'adversaire. Peut-être faudrait-il qu'on se mette sur la gueule à l'entraînement. On doit fournir plus d'intensité et d'agressivité en défense. Sinon, malgré tout le travail tactique, on n'y arrivera pas.

Recueilli par J. S.