Les anciens entraîneurs du PSG conseillent les Parisiens pour battre Barcelone

Romain Baheux

— 

Le PSG de Thiago Silva, Marco Verratti et Maxwell va tenter de créer l'exploit sur la pelouse du Barça mercredi.
Le PSG de Thiago Silva, Marco Verratti et Maxwell va tenter de créer l'exploit sur la pelouse du Barça mercredi. — REUTERS/Gonzalo Fuentes

Dans le domaine de l’impossible, éliminer Barcelone au Camp Nou dans un quart de finale de Ligue des champions occupe une place privilégiée entre la traversée de la Manche en brasse coulée et l’ascension de l’Everest en claquettes. Invaincu à domicile en C1 depuis 2009 et une défaite contre le Rubin Kazan en poule (1-2), le Barça défie le PSG mercredi soir après avoir obtenu le nul au Parc des Princes à l’aller (2-2). Quasiment dans l’obligation de gagner en Catalogne, le PSG est condamné à l’exploit. Trois anciens entraîneurs du PSG, Alain Giresse, Vahid Halilhodzic et Guy Lacombe, donnent des pistes aux Parisiens pour atteindre le dernier carré.

Alain Giresse (1998): «La paire de milieux défensifs va être déterminante»

«Le PSG est obligé de marquer. Aller disputer la possession de balle à Barcelone c’est très difficile car il faut tenir tout le match. Il faut plutôt bien défendre et jouer les ballons perdus par le Barça qui amènent des contres. La défense doit colmater tous les espaces. En Ligue des champions, Chelsea a bien réussi à le faire la saison dernière. Il faut convertir son pressing par un but. Avec Lucas et Lavezzi, il y a de quoi faire pour mettre de la vitesse dans les contres.

L’absence de Matuidi est un problème par contre. Paris n’a pas d’autre joueur avec son volume de jeu. Il faut reconstituer un milieu de terrain complémentaire qui va pouvoir gêner le Barça avec des joueurs comme Thiago Motta, David Beckham, Marco Verratti ou Clément Chantôme. La paire de milieux défensifs du PSG va être déterminante dans ce match.»

Vahid Halilhodzic (2003-2005): «Défensivement, ce n’est pas terrible Barcelone»

«Il y a des faiblesses à exploiter chez les Barcelonais. Physiquement, ils me semblent fatigués. Derrière, il y a aussi des failles. Défensivement, ce n’est pas terrible Barcelone. Plusieurs joueurs du PSG sont capables de faire la différence dans cette défense; Ibrahimovic, Lavezzi, Ménez, Lucas… Sur une contre-attaque, Paris peut leur faire mal. Leurs latéraux jouent toujours vers l’avant et c’est possible de les prendre dans le dos. Le PSG va devoir surmonter son plus gros défaut: l’absence d’un bloc. L’équipe est coupée en deux quand elle attaque et va devoir bien rester groupée.

Pour le PSG, il faut bien défendre et proposer en même temps des appels en profondeurs. C’est compliqué, il va falloir un énorme volume physique des joueurs parisiens. Barcelone n’est pas aussi fort qu’il y a deux ans mais reste redoutable. Il n’y a rien à perdre mais il faudra beaucoup de confiance en soi pour pouvoir les battre.»

Guy Lacombe (2005-2007): «Le match va se jouer sur la capacité du PSG à contrer»

«Carlo Ancelotti a bien mesuré la force de son équipe par rapport à Barcelone. Le PSG a fait des efforts physiques importants lors du match aller. On a vu l’importance de Zlatan Ibrahimovic qui a permis de faire remonter le bloc parisien et de jouer les seconds ballons qu’il parvenait à dévier. C’est de là que vient l’égalisation de Matuidi. C’est quelque chose qui gêne le Barça mais encore faut-il parvenir à s’approcher de leur surface de réparation. Matuidi sera absent mais Verratti était sur le banc au match aller et peut faire l’affaire au milieu.

Le match va se jouer sur la capacité du PSG à contrer et à faire mal au Barça. Paris devra être très incisif sur chaque attaque. Il faudra prendre en compte le fait que Barcelone aura encore plus la possession de balle qu’au match aller. Un changement de tactique peut être la surprise d’Ancelotti. Le PSG est capable de s’adapter, ils ont déjà joué dans des schémas tactiques différents cette saison.»