Ligue 1: Bordeaux sur le podium? «C'est presque inespéré», analyse Francis Gillot

FOOTBALL Les Girondins se sont offerts l'OM dimanche soir (1-0)...

A Bordeaux, Marc Nouaux

— 

Le Bordelais Yoan Gouffran face au Marseillais Rod Fanni, le 18 novembre 2012, à Chaban-Delmas.
Le Bordelais Yoan Gouffran face au Marseillais Rod Fanni, le 18 novembre 2012, à Chaban-Delmas. — JEAN-PIERRE MULLER / AFP

En battant l’OM (1-0) dimanche soir grâce à une réalisation de Yoan Gouffran, les Girondins ont enchaîné une troisième victoire consécutive en L1 sans prendre de but. Un succès qui les propulse sur la deuxième marche du podium à un point de Lyon. «On a pris 9 points sur 9, sans prendre de buts et on a gagné un match de Coupe d’Europe entre-temps, calcule le défenseur girondin, Marc Planus. Il y a 3 semaines vous nous demandiez si on ne pouvait pas retomber dans nos travers et là, on est second. En ce moment, tout va bien.»

Revivez Bordeaux-Marseille en live comme-à-la-maison

En effet, les Girondins savent rebondir. Lorsqu’ils perdent à Bastia (3-1) lors de la 10e journée de L1, ils achèvent une série de 16 matchs sans défaite en championnat. Arrive alors un mois d’octobre désastreux avec 6 matchs sans victoire toutes compétitions confondues, dont trois défaites. Une spirale négative vite enrayée puisque les Bordelais sont repartis pied au plancher, gagnant trois matchs sur un score identique (1-0) et réalisant même un carton, au passage, à Lorient (0-4). Marc Planus apprécie cette nouvelle série, entamée il y a deux semaines. «On a des attaquants qui, en ce moment, sont au top, comme Yoan [Gouffran], on sait qu’à chaque match ils vont marquer. Je ne suis pas convaincu qu’on ait énormément de certitudes mais mathématiquement, on n’est pas loin des objectifs. Autant on n’est pas tombé dans la sinistrose quand ça allait moins bien, autant on est pas euphorique après cette victoire. Le vestiaire est resté mesuré.»

Francis Gillot: «Etre sur le podium, c’est presque inespéré»

Radieux après ce succès qui propulse son équipe sur la deuxième marche du podium, le coach bordelais, Francis Gillot, savoure également ce bon mois de novembre. «Etre sur le podium, c’est presque inespéré, avec la Coupe d’Europe on a déjà dépensé beaucoup d’énergie. Mais il y a une bonne dynamique dans ce groupe, tous les voyants sont au vert.» Boostés par cette nouvelle série entamée, les Bordelais vont maintenant devoir assurer leur qualification en Europa League jeudi à Bruges puis assumer leur statut d’outsider en L1, en allant à Montpellier dimanche prochain. Le défenseur Benoît Trémoulinas résume bien l’état d’esprit qui anime le groupe girondin. «D’enchaîner les victoires, ça nous rend fort. Maintenant, on arrive a tenir un résultat, on prend de la confiance mais il ne faut pas s’arrêter là, faut continuer a travailler et on sera récompensé.»