Coronavirus : Facebook veut lutter plus durement contre la désinformation sur les vaccins

EPIDEMIE DE FAKE NEWS Les fausses informations qui ont été réfutées par des experts seront supprimées, a prévenu le groupe sur son blog

20 Minutes avec AFP

— 

Image d'illustration du logo Facebook.
Image d'illustration du logo Facebook. — Josh Edelson / AFP

La désinformation sur les vaccins contre le Covid-19 sera plus sévèrement combattue par Facebook. Le réseau social a indiqué jeudi qu’il supprimerait plus systématiquement les fausses allégations sur ces produits. Le réseau social interdisait déjà depuis octobre les publicités décourageant les utilisateurs de se faire vacciner et supprime régulièrement des informations incorrectes et potentiellement nocives sur le nouveau coronavirus.

« Au cours des prochaines semaines, nous commencerons à supprimer les fausses allégations concernant les vaccins (contre le Covid-19) qui ont été réfutées par des experts en santé publique sur Facebook et Instagram », écrit jeudi le réseau social dans un billet de blog. Le groupe affirme qu’il sera vigilant sur les informations erronées liées à la sécurité, l’efficacité, les ingrédients ou les effets secondaires des vaccins.

Micro-puces et consentement

Facebook prévoit par exemple de supprimer « les fausses allégations selon lesquelles les vaccins Covid-19 contiennent des micro-puces » ou certaines « théories du complot » comme celle affirmant que des populations spécifiques sont utilisées sans leur consentement pour tester la sécurité des nouveaux produits.

Le groupe prévient que sa politique pourra changer dans la mesure où les connaissances sur les vaccins contre le Covid-19 peuvent évoluer.