La révolution Apple est-elle terminée?

HIGH TECH La firme à la pomme semble avoir adopté le credo «le même, en mieux»...

Anaëlle Grondin

— 

L'iPad d'Apple est la tablette tactile la plus vendue au monde.
L'iPad d'Apple est la tablette tactile la plus vendue au monde. — D. CLOSON / ISOPIX / SIPA

«Ceci est une révolution», avait l’habitude de nous asséner Steve Jobs, l’ex-patron d’Apple. Aujourd’hui, il faudrait amputer cette formule de son «r». «Ceci est une évolution», aurait-pu dire Tim Cook, le PDG de la firme de Cupertino mercredi soir, lors de la présentation du dernier iPad, qui n’est pas un iPad 3, simplement le «nouvel iPad». Un choix plutôt révélateur.

>> Revivez la keynote d’Apple minute par minute ici

Le dernier joujou exhibé par la firme à la pomme à San Francisco offre certes une qualité d’image inégalée, une meilleure réactivité et plus de rapidité dans la navigation. Mais rien de neuf côté esthétique par rapport à sa grande soeur, l’autonomie de l’appareil est inchangée, pas de véritable Siri à l’horizon, ni d’appareil photo 8 mégapixels (les capteurs ont eu droit à une cure de jouvence, mais à 5 mégapixels «seulement») comme certaines rumeurs le laissaient entendre sur la Toile. A force d’entretenir le  «buzz» et d’alimenter les spéculations, les applemaniacs finissent par être déçus. Finalement, le «New iPad» est à l’iPad 2 ce que l’iPhone 4S est à l’iPhone 4. Apple se contente de faire une mise à jour.

Apple bénéficie d’une aura exceptionnelle

Le matraquage commercial autour des derniers produits griffés de la pomme paraît en décalage avec les nouveautés présentées par Apple.

Malgré tout, la troisième version de la tablette d’Apple, qui bénéficie d’une aura exceptionnelle auprès du public, se retrouvera très certainement au top des ventes à son lancement, prévu le 16 mars en France. La déception générale des nombreux fans de la firme à la pomme au lendemain du lancement de l’iPhone 4S s’était estompée peu de temps après l’arrivée du smartphone sur le marché. Il en sera probablement de même pour l’iPad nouveau.

La concurrence lutte pour faire le poids. Conséquence, les tablettes d’Apple, qui a été la première entreprise tech à populariser le terminal avec son iPad initial, restent les vedettes en magasins. La firme de Cupertino pèse environ 60% du marché à l’heure actuelle. Quelque chose nous dit que ce n’est pas prêt de changer dans les mois à venir.

>> Et vous, que pensez-vous du «nouvel iPad»? Etes-vous déçu ou emballé? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.