La panne quasi mondiale qui touche les Blackberry persiste

HIGH TECH RIM avait affirmé ce mardi matin que tous les services Blackberry fonctionnaient de nouveau après 20 heures de panne dans plusieurs régions du monde, mais les problèmes persistent...

Anaëlle Grondin

— 

D.DOVARGNES/AP/SIPA

«Des utilisateurs en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, en Inde, au Brésil, au Chili et en Argentine sont aux prises avec des retards de leur messagerie et de leur navigateur», a reconnu RIM mardi dans un communiqué relayé par l’AFP. Des problèmes que des dizaines de millions de possesseurs de smartphones Blackberry connaissaient au même moment lundi.

Contrairement à ce qu’annonçait RIM ce mardi matin, le blackout quasi-mondial, dont on ignore encore l’origine, n’est donc pas totalement terminé. Pire, il a touché, en ce deuxième jour, certains clients américains. «Nous nous efforçons de rétablir le service le plus rapidement possible», se contente d’affirmer le fabricant canadien.

Pour celui-ci, cette panne de grande ampleur arrive au mauvais moment. RIM commence sérieusement à perdre du terrain face à des concurrents comme Samsung ou Apple, dont les smartphones sont très plébiscités par le public.