20 Minutes : Actualités et infos en direct
INNOVATIONComment Cdiscount robotise la préparation et l'emballage de ses colis

Comment Cdiscount robotise la préparation et l'emballage de ses colis

INNOVATIONLe géant de la vente en ligne nous a ouvert les portes du « Bâtiment C », son entrepôt de Cestas en Gironde où il a poussé le plus loin le curseur de la technologie et de l’innovation
Les robots skypod de l'entreprise Exotec s'occupent de la logistique des petits colis chez Cdiscount
Les robots skypod de l'entreprise Exotec s'occupent de la logistique des petits colis chez Cdiscount - Mickaël Bosredon / 20 Minutes
Mickaël Bosredon

Mickaël Bosredon

L'essentiel

  • Sur son site logistique de Cestas, près de Bordeaux, Cdiscount met en oeuvre de nombreuses innovations en matière de robotique.
  • Les skypod permettent d’agencer en autonomie les petits colis.
  • Des emballeuses 3D fabriquent le carton autour des produits.

Le ballet des 37 skypod qui vont et viennent pour chercher et déposer des colis, qui montent et descendent pour les « picker » dans les rangées, a quelque chose d’hypnotique… Bienvenue au « bâtiment C », un des entrepôts de logistique du site de Cestas (Gironde) de Cdiscount, dans lequel le géant de la vente en ligne, et sa filiale Clogistic, ont poussé le plus loin le curseur de la robotique.

« Le bâtiment C de Cestas est un concentré de technologies et d’innovations, confirme le directeur du site, Olivier Josse. Ici, on retrouve tout ce que l’on a mis en place depuis maintenant une dizaine d’années, en termes d’optimisation de nos expéditions et de nos emballages, et d’amélioration des conditions de travail pour nos salariés. »

Des robots qui grimpent jusqu’à dix mètres de haut

Le plus impressionnant est clairement le skypod. Développé par Exotec, un géant du robot logistique, ce périmètre de 2.500 m2 dans l'entrepôt, entièrement sanctuarisé, est piloté par quelques opérateurs à distance, qui commandent de petits robots sur roulettes capables d’aller chercher les colis jusqu’à 15 kg, dans les 22.000 bacs empilés jusqu’à dix mètres de hauteur.



« Nous avons commencé à travailler avec Exotec sur ce projet de stockeur dynamique en 2017 », rappelle Olivier Josse. A l’époque l’entreprise n’était qu’une petite start-up. Cdiscount lui a ouvert les portes de son entrepôt pour lui offrir un terrain de jeu grandeur nature. « On a commencé par un prototype de 6.000 bacs au bâtiment B, aujourd’hui nous en avons deux autres beaucoup plus grands, celui du bâtiment C avec 22.000 bacs et 35.000 emplacements de stockage, et un autre encore plus grand sur notre site de Réau en Ile-de-France de 75.000 emplacements. »

Surface de stockage divisée par cinq

Le principe du skypod repose sur l’optimisation des surfaces de stockage, et correspond parfaitement à la typologie de produits stockés dans ce bâtiment, consacré essentiellement au high-tech, avec beaucoup de téléphonie et de PC. « Avec le skypod on réduit par cinq la surface de stockage par rapport à un stockage classique, d’abord parce qu’on monte jusqu’à dix mètres, et parce que cela générère une massification du stockage très importante, assure Olivier Josse. Par ailleurs, nous multiplions par trois la productivité : là où un picker classique sur un chariot prélève 100 produits à l’heure, un skypod en prépare 350. »

Cet équipement est « complètement évolutif » poursuit le directeur du site : « on peut leur rajouter des travées, des bacs, des robots… » Ainsi, quand l’activité de Cdiscount monte en régime, particulièrement entre le Black Friday et Noël, « on loue une dizaine de robots supplémentaires pour augmenter la capacité de production. »

85 % de l’emballage réalisé par des machines

Les colis sont ensuite emballés. Dans ce domaine également, le bâtiment C n’a pas fini de nous étonner. « On a aussi mécanisé l’emballage, dans le but d’augmenter la cadence et surtout d’optimiser, avec notamment l’utilisation de machines 2D et 3D qui construisent le colis autour du produit, poursuit Olivier Josse. Cela nous permet d’économiser 30 % de cartons par an, 30 % de vide dans les colis, et 30 % de camions sur les routes… » Quelque 85 % de l’emballage sont ainsi réalisés par des machines, notamment quatre emballeuses 3D, sachant que Cdiscount en possède deux autres à Réau.

L’innovation ne passe toutefois pas que par les robots. « Nous proposons désormais à nos clients, pour certains produits, de ne pas rajouter d’emballage, explique Olivier Josse. 98 % de nos clients acceptent cette solution, ce qui nous permet d’économiser 500.000 colis par an. Nous déployons aussi depuis fin 2021, avec la start-up Hipli, le colis réutilisable : après réception de son produit, le client peut laisser l’emballage vide dans la boîte aux lettres et il sera renvoyé chez Hipli, ou alors il peut s’en servir pour renvoyer son colis. Il est réutilisable une centaine de fois. »

« On aura toujours besoin d’humains »

Et l’humain a encore totalement sa place dans la chaîne logistique. « Nous développons de plus en plus le chargement en vrac dans les camions, ce qui permet de ranger des cartons jusqu’en haut de la remorque, et cela ne peut se faire que par des opérateurs, assure le directeur. Cela nous permet de gagner encore 30 % de capacité dans le camion. »

« Nous intégrons de nouvelles technologies en permanence dans nos entrepôts, poursuit Olivier Josse, mais sans remettre en question la partie sociale de notre entreprise. Il y a une évolution des métiers c’est certain, mais nous aurons toujours besoin d’humains, et on ne vise pas un modèle 100 % robotisé. » Cdiscount emploie 500 personnes en CDI à Cestas, « et nous faisons monter nos effectifs dès le mois d’octobre et jusqu’à Noël, période durant laquelle nous réalisons 30 % de nos expéditions de l’année. » Le géant de la vente en ligne expédie chaque année 24 millions de colis, dont 12 millions depuis la plateforme de Cestas qui occupe 105.000 m2.

Depuis son expérience - réussie - avec Exotec, Cdiscount a par ailleurs mis en place en interne un incubateur de start-up. « Cette expérience a effectivement généré de notre côté la création de The Warehouse, un département uniquement consacré à la R&D en matière de logistique. » Où les innovations de demain sont actuellement en gestation.

Sujets liés