Osmo Mobile 6 : DJI réveille les créateurs de contenus qui sommeillent en nous

VIDEO Avec son nouveau stabilisateur Osmo Mobile 6 pour smartphone testé par « 20 Minutes », DJI repousse les limites de la créativité

Christophe Séfrin
— 
Osmo Mobile 6 de DJI: L'accessoire ultime pour sublimer ses vidéos? — 20 Minutes
  • La nouvelle génération de stabilisateur pour smartphone de DJI est lancée. Son nom : Osmo Mobile 6.
  • Pour 10 euros de plus seulement que sa précédente version, soit 169 euros, cette gimbal offre une panoplie complète de fonctions pour réaliser des vidéos à la qualité pro.
  • D’un usage simple, c’est un outil qui saura séduire les créateurs, mais aussi les vidéastes débutants.

Adieu, va ! Si souvent raillée, la perche à selfies qu’il suffisait de déplier pour se filmer ou se prendre en photo depuis son smartphone peut prendre sa retraite sur LeBonCoin. Avec son Osmo Mobile 6, DJI l’expédie sans état d’âme sur les étagères de l’oubli. Testée par « 20 Minutes », cette nouvelle gimbal offre mille possibilités pour sublimer ses vidéos. Et elle ne s’adresse pas qu’aux créateurs de contenus rompus à l’exercice de la prise de vues. Sa simplicité fait de l’Osmo Mobile 6 un outil que même les profanes peuvent adopter pour créer des vidéos de qualité pro.

Guère plus onéreuse, bien plus performante

DJI n’a pas attendu. Un an après son Osmo Mobile 5, la firme chinoise dont les drones nous font tous saliver, lui substitue son Osmo Mobile 6. Simple relooking ? Loin de là. Moyennant une hausse de prix contenue (l’OM6 est vendue 169 euros, contre 159 euros pour l’OM5 à son lancement), le constructeur propose un appareil plus évolué, doué, et simple à la fois.

L’OM6, c’est l’association d’une perche pour smartphone motorisée et stabilisée sur trois axes, et d’une application. L’appareil, qui dispose d’une pince aimantée pour smartphone (tous les modèles d’une épaisseur de 6,9 mm à 10 mm et d’un poids entre 170 et 290 grammes sont compatibles) prend la forme d’une poignée avec boutons de commandes qui, via l’application photo/vidéo DJI Mino, permet de prendre la main sur le smartphone qui lui est greffé.


Le stabilisateur pour smartphone Osmo Mobile 6 de DJI.
Le stabilisateur pour smartphone Osmo Mobile 6 de DJI. - DJI


Sitôt déplié, l’OM6 se met en route automatiquement. Reste à aimanter son smartphone sur la nacelle et à lancer l’application. Selon les situations, on peut si on le désire déplier la perche sur une vingtaine de centimètres. Pratique pour les selfies de groupe, par exemple, ou pour augmenter la hauteur d’une prise de vue. Un petit trépied est également fourni, l’OM6 venant simplement s’y visser. Posé, l’ensemble permet d’ainsi se filmer sans autre manipulation. D’emblée, l’attelage inspire confiance par sa solidité. Les différents boutons sont parfaitement placés sur la poignée, accessibles presque intuitivement.


Nouveaux boutons, nouvelles fonctions

C’est là que les nouveautés sautent aux yeux. Sur le côté gauche de la poignée, DJI a logé une molette qui n’existait pas sur l’OM5. Celle-ci permet de zoomer et dézoomer tout en douceur dans l’image. Si l’on appuie dessus, place à la possibilité d’effectuer une mise au point manuelle. C’est un vrai plus en termes d’ergonomie.

Autre apport, un petit bouton de changement de mode de prise de vues désormais en façade. S’il existait à gauche, sur la poignée de l’OM5, il devient plus accessible sur l’OM6 et se dote d’un petit écran de contrôle, beaucoup plus simple pour sélectionner le mode désiré. Il y en a quatre (Suivi ; Verrouillage de l’inclinaison ; FPV ; SpinShot), selon les effets créatifs souhaités. Pas de panique pour en comprendre le fonctionnement : des tutos sont accessibles dans l’application, répartis selon votre niveau (Débutant, Basique, Avancé). Hélas, tous ne sont pas sous-titrée en français.


L'Osmo Mobile 6 de DJI ne pèse que 300 grammes.
L'Osmo Mobile 6 de DJI ne pèse que 300 grammes. - DJI


Et bien évidemment, il est possible à tout moment, d’une simple pression sur un bouton, de changer de caméra : soit celle à l’arrière du smartphone, soit celle à l’avant pour se filmer soi-même. Ou de passer d’une prise de vue en mode Paysage à une en mode Portrait.


Un tracking impressionnantUn tracking impressionnant

On reste assez bluffés par les innombrables possibilités offertes par l’Oslo Mobile 6. Des plus basiques, aux plus évoluées, il faut évidemment prendre le temps de les découvrir, les tester et les maîtriser pour élargir le champ des possibles si l’on veut créer des vidéos qui sortent de l’ordinaire. Pour bien démarrer, nous vous conseillons de vous faire la main sur la fonction Active Tracking 5.0. Comme son nom l’indique, elle permet au smartphone monté sur la gimbal de suivre constamment un sujet filmé, que ce soit avec la caméra principale, mais aussi, désormais, avec la caméra frontale. Les résultats obtenus sont étonnants.

Ensuite, ajoutez des effets, comme en activant le Mode SpinShot pour effectuer des rotations dans l’image (impressionnant lorsque l’on filme avec une grande profondeur de champ). Cela aura pour effet de dynamiser vos séquences. Et puis, lorsque vous aurez tourné quelques séquences, laissez donc LightCut (l’application de montage intégrée dans l’éditeur de DJI Mimo) effectuer le montage à votre place.

Des moules thématiques, comme Urban Style, Dreamer, Summer Time… attendent vos images pour les associer sans autre manipulation et fabriquer en quelques secondes des clips que vous pourrez partager sans délai.


L'Osmo Mobile 6 de DJI est fourni avec un tripod.
L'Osmo Mobile 6 de DJI est fourni avec un tripod. - DJI


A l’ère où le partage de contenus vidéo fait partie de notre quotidien, l’Osmo Mobile 6 de DJI ouvre l’appétit et fait tomber de nombreuses barrières autour de la création. Pliable, léger (300 grammes), fourni avec une housse de transport, cet accessoire peut suivre toutes nos pérégrinations et se révèle un outil complet qui s’apprivoise rapidement. Du film de naissance au roadtrip, en passant par vos exploits à skate, vos tutos cuisine, voire de purs délires artistiques, chacun y trouvera un allié de poids pour laisser parler sa créativité.