Cryptomonnaie : Tesla s’est débarrassé d’une grande partie de ses Bitcoins

GESTE SYMBOLIQUE L’entreprise vient de revendre 75 % de son portefeuille de Bitcoins pour un montant total de 936 millions de dollars

NewsGene
— 
Le désintérêt de Tesla pour le Bitcoin pourrait être aussi politique que financier. Photo d'illustration.
Le désintérêt de Tesla pour le Bitcoin pourrait être aussi politique que financier. Photo d'illustration. — QuinceCreative / Pixabay

Lors de la présentation de ses comptes du second trimestre 2022, Tesla a dévoilé avoir revendu 75 % de ses avoirs en Bitcoin pour un montant de 936 millions de dollars. Pour rappel, le constructeur américain de voitures électriques et autonomes avait fait l’acquisition de 1,5 milliard de dollars (1,47 milliard d’euros) sous la forme de cette devise virtuelle au mois de février 2021. La transaction avait contribué à la hausse du cours de la monnaie, explique PresseCitron.

Depuis novembre 2021, le cours du Bitcoin s’est en revanche écroulé de 66 %. Ce recul a engendré une perte de quelque 300 millions de dollars (environ 294 millions d’euros) pour l’entreprise américaine. Deux mois avant la revente, la valorisation des fonds propres de Tesla en Bitcoin était descendue plus bas que celle de l’achat initial.

Encore plus de 200 millions de dollars en Bitcoins

Aujourd’hui, Tesla possède encore aux alentours de 218 millions de dollars en Bitcoin, soit 214 millions d’euros. Lorsqu’elle était encore pleinement engagée sur ce marché, les fonds propres de l’entreprise ont pu dépasser les 3 milliards de dollars en Bitcoin à leur valeur la plus élevée. En mai 2021, le constructeur avait déjà désactivé la possibilité de régler l’achat des voitures électriques en Bitcoin.

La démarche n’était pas passée inaperçue, tant l’adoption par Tesla de la devise symbolisait alors un cap important dans l’utilisation à terme de la cryptomonnaie dans les transactions quotidiennes. Au-delà de la raison financière liée à la chute du cours, le désintérêt du géant de l’automobile pour le Bitcoin pourrait constituer une prise de position politique contre la cryptomonnaie, dont l’utilisation et le minage contribuent à la dégradation de l’environnement.