Au Japon, l'institutrice est un robot

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Professeurs des écoles, méfiez-vous! Le Japon cherche à vous rendre obsolètes!

Au lieu de personnes en chair et en os, une classe d’école primaire de Tokyo reçoit l’enseignement d’une robot-institutrice nommée Saya.

18 moteurs cachés sous sa peau en latex permettent à Saya d’exprimer des émotions allant de l’approbation à la colère. Elle peut également parler plusieurs langues et distribuer des devoirs aux élèves.

Il a apparemment fallu 15 ans au professeur de sciences Hiroshi Kobayashi pour créer Saya, conçue pour compenser à moindre coût le vieillissement de la population japonaise.

Accessoirement, cela permettra aux robots d’étendre discrètement leur emprise sur les générations publiques, avant de prendre définitivement le pouvoir sur Terre. [Telegraph]