Montpellier : Ce pilulier connecté permet au médecin de suivre les traitements à distance

INNOVATION Ce produit, développé par la start-up Thess, est testé dans plusieurs hôpitaux en France

Nicolas Bonzom
— 
Le pilulier connecté de Thess Corporate
Le pilulier connecté de Thess Corporate — Thess Corporate
  • La start-up Thess Corporate a développé un pilulier particulièrement innovant.
  • Connecté au réseau cellulaire, il permet aux médecins de programmer ou de modifier un traitement à distance. Le patient, de son côté, n'a qu'à enclencher un conteneur à médicaments sur le dessus du pilulier, et à appuyer autant de fois qu'indiqué.
  • L'entreprise montpelliéraine vise 100 salariés d'ici 2024, et a effectué une levée de fonds d'1,8 millions d'euros pour accompagner le développement de son produit.

Des piluliers connectés, il en existe pas mal sur le marché. Bon nombre de patients, particulièrement les personnes âgées, les utilisent pour éviter de se louper sur leurs traitements. Mais celui de Thess Corporate, particulièrement innovant, pourrait bien séduire, plus que les autres, le monde médical. Les hôpitaux de Nîmes, de Strasbourg,​ d’Agen et l’Institut du cancer d’Avignon testent déjà ce produit, qui a demandé aux équipes de cette start-up montpelliéraine cinq ans de recherches.

Quand le développement de ce pilulier, « aussi intelligent que les smartphones actuels », a commencé, « aucun outil ne permettait de sécuriser le patient à son domicile, notamment dans les traitements pour suivre ceux qui sont atteints d’un cancer, confie Clément Sicard, responsable Grands comptes chez Thess Corporate. Roland Sicard, le fondateur de l’entreprise, a rencontré des patients qui leur disaient qu’ils se sentaient beaucoup plus en sécurité à l’hôpital, et qu’ils avaient le sentiment d’être beaucoup moins suivis, une fois chez eux ». L’objectif du projet, c’était « de maintenir ce lien, grâce aux outils numériques, entre le patient à son domicile et l’équipe soignante ».

Les médecins peuvent programmer ou modifier un traitement à distance

La particularité du pilulier de Thess Corporate, c’est qu’il est connecté à une plate-forme de télésurveillance médicale. « Sur le réseau cellulaire, note Clément Sicard. Et ça, c’est un véritable avantage. Peu importe où le patient se trouve, dans le monde, il y a toujours un réseau capable d’aller chercher les informations sur le serveur. »

A distance, les médecins peuvent programmer un traitement, ou le modifier, si un patient leur fait part d’un effet secondaire, par exemple. Quant aux patients ou au personnel soignant qui s’en occupent, ils n’ont qu’à insérer, sur le dessus du pilulier, un conteneur intelligent, qui remplace les traditionnelles petites boîtes en carton, avec les médicaments. L’appareil reconnaît automatiquement les pilules, et indique le nombre qu’il faut prendre. Il suffit de presser autant de fois sur le dessus du pilulier, et les cachets tombent, comme dans un petit distributeur automatique. « Le pilulier permet également de vérifier qu’il s’agit bien du patient, avec l’utilisation d’une empreinte digitale, souligne Clément Sicard. Si une personne est moins autonome, on peut toutefois ajouter jusqu’à six empreintes digitales, une infirmière ou un proche. »

Chez Thess Corporate, on mise à fond sur son pilulier. L’entreprise a 15 salariés, et espère atteindre plus de 100 d’ici 2024. Elle a effectué une levée de fonds d’1,8 million d’euros, pour accompagner le développement de son produit, dont la commercialisation a été lancée en Europe, aux Etats-Unis, en Afrique et en Asie. Thess participera par ailleurs à partir du 14 mars au salon HIMSS, en Floride, le CES du monde médical.