Nintendo : La Switch pourrait être victime d'une pénurie en 2022

CONSOLE Nintendo va devoir renoncer à commercialiser quelque 1 million de consoles

20 Minutes avec agence
— 
Nintendo Switch illustration
Nintendo Switch illustration — DELETREE/SIPA

Alors que 2022 se profile, la question de la pénurie de semi-conducteurs est toujours au premier plan.  Nintendo vient de prévenir : il sera compliqué de se procurer une  Switch en 2022, rapporte Phonandroid. Les ruptures de stock vont donc aussi toucher la console phare du fabricant japonais.

C’est Shuntaro Furukawa, le PDG de Nintendo, qui a pris les devants. Il a annoncé la mauvaise nouvelle dans un journal japonais. Avec la sortie de la Switch OLED et les bonnes ventes enregistrées dans la deuxième moitié de 2021, les stocks ont fondu et la production ne suit pas. « Cela va dépendre de la demande, mais je crains que nous ne soyons pas en mesure de fabriquer autant de consoles que nous le voudrions », a affirmé le responsable de la firme de Kyoto.

1 million d’unités en moins

Trouver une Switch OLED s’est avéré compliqué depuis sa sortie. Mais la Switch classique, elle, n’a pas connu de rupture de stock depuis son lancement jugé « compliqué », précisent nos confrères. Mais les deux consoles qui embarquent les mêmes composants seront pénalisées. Nintendo prévoyait d’écouler 25 millions de consoles d’ici à mars prochain, mais l’entreprise table maintenant sur 24 millions de machines.

Nintendo n’est pas l’unique fabricant de consoles à être touché par cette pénurie. La Xbox Series X et la PS5 sortent au compte-goutte des usines et ne restent que quelques instants en vente sur les plateformes Internet.