Nintendo : Décès de Masayuki Uemura, le père de la NES

JEUX VIDEO Masayuki Uemura, décédé le 6 décembre à l’âge de 78 ans, a créé au début des années 80 la console culte Famicom, plus connue chez nous sous le nom de NES

20 Minutes avec agence
— 
Une console de jeu Nintendo Nes.
Une console de jeu Nintendo Nes. — Neil Godwin/Future Publ/REX/SIPA

Le père de la NES n’est plus. Masayuki Uemura, concepteur de la première console de jeux de Nintendo, est décédé le 6 décembre dernier à l’âge de 78 ans, rapporte Le HuffPost lundi.

Né en 1943 à Tokyo (Japon), l’ingénieur rejoint en 1972 Nintendo où il est nommé à la tête du département de recherche et développement. En 1981, Hiroshi Yamauchi, le président de l’entreprise japonaise, lui demande de créer une console bon marché et puissante, pouvant être utilisée sur un téléviseur. Le tout avec une idée révolutionnaire : les logiciels de jeu doivent se trouver sur des cartouches interchangeables et être séparés de la console, explique Le Monde.



Plus de 61 millions d’exemplaires vendus

La console sort en 1983 au Japon sous le nom de Famicom avec trois jeux dont Donkey Kong. Son avenir est incertain alors que les ventes de jeux vidéo s’effondrent à cette période. Finalement, le succès est au rendez-vous. Le produit est commercialisé deux ans plus tard aux Etats-Unis puis en 1987 en Europe sous le nom de Nintendo Entertainment System, la NES. Un nouveau jeu fait son apparition et va devenir cultissime : Super Mario.

Au total, 61,91 millions d’exemplaires de la NES ont été vendus. Sa petite sœur sortie en 1990, la Super NES (Super Famicom), va, elle, s’écouler à 49,1 millions d’unités. Masayuki Uemura prend sa retraite en 2004 mais il continue d’enseigner à l’université de Ritsumeikan, à Kyoto. Et ce jusqu’à sa mort.

Après son décès, Masahiro Sakurai, le créateur des jeux Smash et Kirby sur Nintendo, a notamment rendu hommage au créateur de la NES. « Je prie pour le repos de son âme. La NES est la console de jeux qui m’a le plus influencé. Sans cela, je n’en serais pas là ».