Twitter : Des alertes pour empêcher un utilisateur de publier des propos agressifs ou injurieux

RESEAUX SOCIAUX 34 % des personnes qui ont reçu une alerte ont modifié leur message ou ont décidé de ne pas l’envoyer, selon Twitter

20 Minutes avec agence

— 

Twitter illustration
Twitter illustration — SOPA Images/SIPA

Régulièrement accusés de ne pas suffisamment modérer les contenus présents sur leurs plateformes, les réseaux sociaux tentent de remédier à ce problème. Twitter a ainsi décidé de lancer de nouvelles alertes concernant les messages contenant un langage agressif, rapporte Techcrunch.

Quand un utilisateur s’apprête à poster une réponse à un tweet, si celle-ci contient des mots peu convenables, un message l’invite à faire une pause, à se relire, ou encore à corriger son texte avant qu’il soit publié. La fonction est opérationnelle sur iOS en anglais et bientôt sur Android.

Un outil ajusté

Cette fonctionnalité repérant le langage « nuisible » est en test depuis un an déjà. Les développeurs ont dû ajuster l’outil. Il a fallu notamment déterminer le bon moment pour envoyer l’alerte à l’utilisateur, mais également permettre à l’algorithme de percevoir les nuances d’une conversation qui serait composée de passages sarcastiques ou de plaisanteries, souligne 01Net. Twitter a ainsi tenu compte des liens unissant les correspondants. S’ils se connaissent, il est par exemple probable que les grossièretés relèvent de la plaisanterie.

Selon les tests réalisés par Twitter, 34 % des personnes qui ont reçu une alerte ont modifié leur texte initial ou ont décidé de ne pas l’envoyer. A noter que d’autres alertes sont proposées par Twitter. Le réseau social conseille notamment aux utilisateurs de lire un article avant d’en faire la promotion en le retweetant.