CrossWave Cordless Max de Bissel : Aspiré, lavé, séché, le ménage de printemps vite fait bien fait ?

ELECTROMENAGER Pour son grand ménage de printemps, « 20 Minutes » a testé le CrossWave Cordless Max de Bissel, un aspirateur trois-en-un qui aspire, lave et sèche en même temps

Christophe Séfrin

— 

Tik Tech: On a testé l'aspirateur balai de Bissel — 20 Minutes
  • A l’heure du grand ménage de printemps, le CrossWave Cordless Max de Bissel innove.
  • Trois-en-un, l’appareil aspire, lave et sèche en même temps, et permet de gagner du temps pour entretenir les sols avec une réelle efficacité.
  • Vendu 529 euros, il n’est cependant pas dépourvu de défauts, comme son poids élevé et son relatif manque d’agilité.

A l’heure du grand ménage de printemps, les champions de la propreté se pressent pour entretenir nos sols. Face aux aspirateurs balai et aspirateurs robot qui ont de plus en plus la cote, Bissel oppose son tout en un : le CrossWave Cordless Max. S’il ressemble à un classique aspirateur balai, l’appareil aspire bien entendu, mais lave et sèche en même temps. Sur le papier, de quoi gagner un temps, précieux. Sur le sol, 20 Minutes a vérifié si cette promesse était bien tenue…

La marque américaine Bissel n’est pas née de la dernière pluie. Melville Reuben Bissell a en effet inventé le balai mécanique en… 1876 ! Avec son CrossWave Cordless Max, l’entreprise familiale se met au goût du jour et embrasse une époque où l’on tente de s’affranchir le plus rapidement possible des corvées domestiques. Trois en un pour nous permettre de gagner du temps, l’appareil est vendu 529 euros. C’est peu ou prou le tarif d’un bon aspirateur balai, comme le Triflex HX1 Pro de Miele. Mais cela reste bien moins cher que le VB100 de Kobold qui aspire et lave en même temps moyennant… 1.299 euros !

4 heures de charge

Le CrossWave Cordless Max est assez massif et nous a d’emblée paru un peu lourd (5,22 kg). Sorti de son carton, il n’y a qu’à clipser son manche sur sa partie supérieure et à le mettre en charge sur sa base. Il faut compter 4 heures pour que sa batterie de 36 V fasse le plein d’énergie.

4 heures sont nécessaires pour recharger le CrossWave Cordless Max et lui offrir 30 minutes d'autonomie.
4 heures sont nécessaires pour recharger le CrossWave Cordless Max et lui offrir 30 minutes d'autonomie. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Une fois l’opération terminée, ne reste plus qu’à remplir le réservoir supérieur d’eau tiède et d’un peu de produit détergent. Une bouteille d’un litre de produit multisurfaces (valeur : 14,99 euros) est fournie. Eau et détergent sont faciles à doser, des niveaux étant indiqués sur la surface du réservoir pour quantifier l’un et l’autre selon que l’on souhaite nettoyer une petite ou une grande surface.

Le CrossWave Cordless Max tient en station vertical automatiquement.
Le CrossWave Cordless Max tient en station vertical automatiquement. - BISSEL

Nous avons testé le CrossWave Cordless Max sur différents sols : parquet, carrelage, lino et même tapis. La manipulation de l’aspirateur est assez facile, mais son poids se fait sentir. Nous qui avions déjà trouvé le Dyson V11 Absolute Extra un peu lourd avec ses 3kg sommes servis… Plus le sol est lisse, comme avec le lino, plus il est simple de manipuler l’appareil.

Le CrossWave Cordless Max permet de se passer d'une serpillère.
Le CrossWave Cordless Max permet de se passer d'une serpillère. - BISSEL

En action, celui-ci transmet son eau avec détergent à la brosse qui s’en imprègne et tourne à grande vitesse pour laver. L’aspiration entraîne les saletés et l’eau sale, puis rejette l’ensemble dans un bac dédié. Une petite passoire y recueille miettes, cheveux, moutons, etc. Sur le manche de l’aspirateur se trouve enfin une touche qui permet de sélectionner la surface à nettoyer : carrelage/parquet ou tapis/moquette. Selon la sélection, la puissance de l’appareil évoluera.

Une eau à la couleur peu ragoûtante

Constat immédiat : le balai trois en un fait du bon travail. Nous l’avons passé dans nos cuisines, salle à manger et salon qui avaient pourtant été méticuleusement aspirés et lavés avec une serpillière trois jours plus tôt et avons constaté : 1/que la couleur de la brosse du CrossWave Cordless Max muait rapidement du blanc au marronnasse ; 2/que le bac d’eau sale se remplissait lentement mais sûrement de saletés et d’eau à la couleur peu ragoûtante ; 3/que le séchage était instantané.

Saleté et eau sale sont recueillies dans un bac qu'il faudra nettoyer.
Saleté et eau sale sont recueillies dans un bac qu'il faudra nettoyer. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

À de très rares endroits demeurent des petites traces du passage de la brosse que l’on peut facilement gommer en repassant brièvement l’aspirateur sur la petite traînée laissée apparente.

Le CrossWave Cordless Max utilise deux réservoirs: un pour l'eau propre, l'autre pour l'eau sale.
Le CrossWave Cordless Max utilise deux réservoirs: un pour l'eau propre, l'autre pour l'eau sale. - BISSEL

Nous avons aussi profité de notre test pour décrasser sans mal un tapis en jonc de mer. De son côté, le niveau sonore (65 db) du CrossWave Cordless Max est tout à fait correct et correspond globalement à celui de nombreux aspirateurs balai (même si certains peuvent atteindre 80 db).

10 secondes d’auto-nettoyage

L’efficacité de nettoyage est incontestablement au rendez-vous. De son côté, la promesse du gain de temps est tenue si l’on ne dépasse pas le cadre des 30 minutes d’autonomie de la batterie. A défaut, il faudra passer par la case « recharge ». Une fois le travail terminé, il suffit de placer l’aspirateur sur sa base et de lancer un auto-nettoyage du rouleau en appuyant sur le bouton à l’avant de l’appareil.

Le filtre a besoin d'être nettoyé et pourra être remplacé moyennant une dizaine d'euros.
Le filtre a besoin d'être nettoyé et pourra être remplacé moyennant une dizaine d'euros. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Dès lors, le rouleau sera humidifié avec de l’eau propre et tournera durant 10 secondes sur son socle pour élimer le plus gros des saletés qu’il contient. Conseil : renouvelez deux à trois fois cette opération pour un meilleur entretien. Le rouleau peut aussi être retiré et nettoyé plus efficacement sous l’eau. Régulièrement, il conviendra de le remplacer (17,99 euros). Autre achat à prévoir, celui du filtre à air (9,99 euros) qui, lui aussi, aura besoin d’être changé à intervalles réguliers.

Une agilité contestable

Tout n’est cependant pas parfait avec le CrossWave Cordless Max. Outre son poids qui peut être un handicap pour les utilisateurs les plus âgés, l’aspirateur trois en un de Bissel possède aussi quelques faiblesses. Si la brosse de l’appareil est articulée, elle manque de souplesse. Outre son rayon de braquage un peu léger, la guider pour la faire tourner autour d’un meuble nécessite de placer un peu de force dans le poignet qui oriente le Bissel. L’agilité n’est donc pas franchement au rendez-vous.

Le CrossWave Cordless Max a du mal à passer sous les meubles.
Le CrossWave Cordless Max a du mal à passer sous les meubles. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Plus problématique : le CrossWave Cordless Max a un mal de chien à se faufiler sous les meubles. D’abord, parce qu’il est épais, ensuite, parce que sa brosse ne peut se déplier totalement (à 180°) et qu’elle conserve un angle assez marqué avec le reste de l’appareil. Même notre vaisselier (sous lequel un passage de 18 cm reste libre) a posé problème. Des contraintes qu’il convient de prendre en compte avant l’achat…

Bac à eau, passoire et filtre ont besoin d'être nettoyés.
Bac à eau, passoire et filtre ont besoin d'être nettoyés. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Et dernier point : après avoir utilisé l’appareil, il est nécessaire de vider son bac d’eau sale, de nettoyer la passoire et le filtre. Passe encore sur cette étape lorsque l’on a effectué un grand nettoyage, elle devient plus ennuyeuse au moment d’une utilisation très ponctuelle. Si l’on ne s’acquitte pas de ce petit entretien, les cochonneries restées dans la passoire et le filtre vont sécher, contraignant possiblement les futures utilisations de l’aspirateur balai.