Vente aux enchères de bitcoins : Un acheteur paye un lot… six fois trop cher

OUPS Le premier enchérisseur de cette vente a remporté 0,11 bitcoin pour 30.627 euros, alors qu’il aurait pu en acquérir six fois plus pour le même prix

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un Bitcoin.
Illustration d'un Bitcoin. — STRF/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

Pour la première fois en France, des bitcoins sont mis aux enchères ce mercredi. Proposée par la maison de vente Kapandji Morhange, la vente se déroule sur le site d’Interenchères et permet d’acquérir 479 lots, dont certains contiennent entre 5 et 20 bitcoins, précise Presse-Citron. Tous ces lots proviennent d’une saisie de l’Agrasc, l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués.

Lors de la session matinale, un premier lot de 0,11 bitcoin a été emporté avec une enchère de 26.800 euros, hors frais. L’enchérisseur doit également ajouter au montant de cette enchère des frais qui, pour une vente judiciaire, s’élèvent à 14,28 %. Il devra donc régler un total de 30.627 euros. Ce résultat d’enchère équivaut à débourser 278.400 euros pour un bitcoin entier. Compte tenu du cours actuel, la cryptomonnaie s’échange autour des 47.000 euros sur des plateformes de référence comme Coinbase, note le média. Celui-ci a donc payé… près de six fois plus cher.

Les autres lots adjugés, plus conformes au marché du bitcoin

Les autres lots ont été adjugés à des montants plus en adéquation avec le cours du bitcoin qui atteint des niveaux historiques, soit entre 40.000 et 45.000 euros. La seconde session d’enchères se déroule cet après-midi. Pour y participer, il était nécessaire de verser une caution de 10.000 euros, contre 1.500 euros pour celle du matin.

Saisis par l’Agrasc, ces bitcoins proviennent d’une affaire de piratage de Gatehub, une plateforme d’échange de cryptomonnaies. Cette vente pourrait permettre à l’Etat de récupérer 25 millions d’euros.