Facilotab : Que vaut cette tablette pour reconnecter nos aînés aux plus jeunes pendant la pandémie?

TABLETTE « 20 Minutes » a testé la tablette Facilotab, dont l’interface simplifiée veut fournir à nos aînés un outil leur permettant de rester connectés aux plus jeunes

Christophe Séfrin

— 

La tablette Facilotab pour les séniors à l'essai — 20 Minutes
  • Si elle réduit les contacts humains, la crise sanitaire nous éloigne encore davantage de nos aînés, peu à l’aise avec les outils numériques.
  • Adaptée à leurs besoins, la tablette Facilotab vendue à partir de 255 euros veut simplifier les usages avec son interface à l'ergonomie repensée.
  • Bien que l'utilisation de Facilotab soit largement plus simple qu’avec une autre tablette, l’aide d’un proche reste nécessaire pour stimuler son adaptation.

La pandémie, l’isolement, la fracture numérique, l’âge… autant d’ingrédients qui concourent à un éloignement de plus en plus pesant pour nos aînés. Conçue pour eux, la tablette  Facilotab voit ses ventes bondir depuis plusieurs mois. Et ce sont les jeunes qui l’achètent… pour connecter leurs parents ou grands-parents qu’ils ne peuvent plus forcément visiter. Qu’apporte cette tablette, est-elle simple d’usage, cela vaut-il la peine d’investir ?

La simplicité de l'interface permet un usage intuitif de la tablette.
La simplicité de l'interface permet un usage intuitif de la tablette. - FACILOTAB

Des fonctions hyper simplifiées

Perdus dans la jungle numérique, nos aînés peinent à se connecter. La pandémie rend plus criante encore l’incapacité de beaucoup face aux outils d’aujourd’hui. Les plus agiles ont adopté le smartphone, voire Facebook. Mais nombreux sont ceux qui buttent et baissent les bras face à la complexité du monde 2.0. D’où Facilotab. « On s’est rendu compte qu’il existait une véritable problématique de l’échange avec les personnes âgées, très peu à l’aise avec l’idée d’utiliser un téléphone, un ordinateur ou une tablette », explique à 20 Minutes François Lerebourg, créateur et PDG de Facilotab.

Avec ses fonctions hyper simplifiées, la tablette Facilotab veut ainsi casser pour de bon la barrière de l’isolement des séniors. « Ces derniers mois, on a eu une très forte demande des plus jeunes qui se sont dit qu’il fallait trouver une solution pour garder le lien avec leurs aînés », constate François Lerebourg.

L’intuitivité dans l’écran

Oubliées les interfaces compliquées : avec Facilotab, place à un menu en français lisible par tous. Une fois allumée, le langage de la tablette est clair. Son utilisateur se retrouve face à de gros boutons colorés sur lesquels il suffit de cliquer : Messages, Photos, Jeux, Applications, Internet, Agenda, Documents… A droite de l’écran figurent la météo locale, les Saint et dicton du jour. Des boutons personnalisables avec un prénom et un portrait sont même prévus pour rentrer directement en contact avec des proches.

La tablette Facilotab pour connecter les aînés au numérique.
La tablette Facilotab pour connecter les aînés au numérique. - FACILOTAB

Ici, la simplicité est de mise, même si un pur novice aura besoin d’un guide et qu’on lui explique pas à pas les différentes fonctions. Rassurant : un « Aidant » peut si besoin prendre le contrôle de la tablette à distance, gérer les contacts de l’utilisateur, activer de nouveaux jeux… L’ensemble qui n’est peut-être pas d’un grand modernisme visuellement reste bien pensé. Ainsi, l’ouverture d’un mail contenant une photo voit par exemple l’image instantanément rejoindre le dossier Photos de la tablette sans autre manipulation. L’univers de Facilotab possède ainsi le mérite d’une véritable intuitivité.

Mais attention : « il faut que les utilisateurs soient un minimum intéressés », prévient François Lerebourg. Et accompagnés.

Un nécessaire pas à pas

Solution pour une adoption plus naturelle du produit : le configurer (connexion Wifi, adresse mail…) avant de le mettre entre les mains de la personne âgée à laquelle il est dédié. Puis lui faire découvrir les fonctionnalités une à une, pas à pas. Il faut par exemple trouver une clé d’entrée, comme la lecture du journal chaque matin. « Cela permet d’agrandir la capacité d’utilisation », conseille le PDG de Facilotab.

Un minimum d'intérêt reste requis pour que l'utilisateur s'éveille à la tablette.
Un minimum d'intérêt reste requis pour que l'utilisateur s'éveille à la tablette. - FACILOTAB

C’est la stratégie que nous avons adoptée à 20 Minutes pour notre essai de la tablette, remise à une personne de 80 ans. Nous avons ainsi privilégié les accès mail et la navigation sur Internet avant tout autre chose. Une vingtaine de minutes d’explications ont été nécessaires. Notre aîné s’est ensuite hasardé seul vers d’autres fonctionnalités. Alors que nous étions absents, une mise à jour de l’ardoise a posé problème et nous avons dû jouer les dépanneurs à distance. Au cas où, un abonnement optionnel d’un an (vendu 69 euros) permet de disposer d’une hotline en illimité.

Crise sanitaire oblige, Facilotab s’adapte aussi aux nouveaux usages, comme avec la visio. Si elle réceptionne un message avec un lien pour un rendez-vous Zoom ou Skype, la tablette se charge de l’extraire et de le transformer en gros bouton lisible à activer de la pointe de l’index. Pratique.

Tablettes à recycler

Derrière la tablette Facilotab et ses déclinaisons avec différentes tailles et qualités d’écran, de capacité mémoire, de nombre de haut-parleurs… se cache une classique tablette Android. Selon le produit (Alcatel, Lenovo, Huawei ou Samsung), les prix varient de 255 euros à 499 euros.

Il est possible d'installer la surcouche logicielle Facilotab sur n'importe quelle tablette Android.
Il est possible d'installer la surcouche logicielle Facilotab sur n'importe quelle tablette Android. - FACILOTAB

Plus économique : la surcouche logicielle Facilotab peut être implantée sur une classique tablette Android (à partir de 4.4). Une solution intéressante pour réutiliser une tablette ancienne dont on ne se servirait plus forcément et qui évite d’acheter un produit neuf. Téléchargeable et utilisable gratuitement durant deux mois, cette surcouche est ensuite facturée 99 euros en illimité. A défaut, la tablette peut retrouver sa vocation première et redevenir une tablette Android.