Starlink : Le service Internet à haut débit de SpaceX autorisé en France

INTERNET Les futurs clients pourront accéder à un Internet à haut débit grâce à des milliers de satellites en orbite autour de la Terre

20 Minutes avec agences

— 

Des satellites du réseau Starlink visibles dans le ciel en Angleterre, le 22 avril 2020.
Des satellites du réseau Starlink visibles dans le ciel en Angleterre, le 22 avril 2020. — Stephen Chung/LNP/REX/SIPA

Les autorités françaises ont autorisé jeudi le réseau Starlink à fonctionner en France.  L’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a officiellement publié son « autorisation d’exploitation de fréquences liées aux terminaux utilisateurs », les petites paraboles qui feront partie du kit des abonnés à Starlink.

Le service permettra aux futurs clients d’accéder à un Internet à haut débit fourni par des milliers de satellites de la société d’Elon Musk, SpaceX. Il s’agit de la constellation satellitaire la plus fournie de l’histoire.

Des stations relais nécessaires

Le but est de mailler le ciel pour, in fine, fournir Internet partout sur le globe, avec un temps de réponse très rapide, permis par l’altitude relativement basse des satellites. Starlink pourrait notamment s’avérer utile dans les zones rurales ou qui n’ont pas accès à la fibre ou à du haut débit filaire.

Pour se connecter au réseau terrestre, le système a besoin, au sol, de quelques stations relais équipées de dômes et de grandes antennes. Trois ont été autorisées préalablement en France à Villenave-d’Ornon (Gironde), Gravelines (Nord), et Saint-Senier-de-Beuvron (Manche). Mais dans ce dernier village de 350 habitants, la mairie s’y oppose par principe de précaution.