SpaceX : Une petite commune de la Manche s’oppose à l’implantation du projet Starlink sur ses terres

HAUT DEBIT Saint-Senier-de-Beuvron, commune de 350 habitants, a été choisie par SpaceX pour son projet d’accès Internet par satellites

20 Minutes avec agence

— 

Elon Musk, le patron de SpaceX.
Elon Musk, le patron de SpaceX. — Jae C. Hong/AP/SIPA

SpaceX veut s’implanter à Saint-Senier-de-Beuvron, petit village de 350 habitants situé dans le sud de la Manche. L’entreprise d’astronautique américaine souhaite y installer une antenne relais composé de plusieurs dômes motorisés pour son projet d’Internet à très haut débit par satellites, Starlink. Le terrain choisi se situe à moins de deux kilomètres du bourg, rapporte La Gazette de la Manche.

La municipalité s’oppose

Selon l’hebdomadaire départemental, l’Autorité de la régulation des communications électroniques (Arcep) a validé l’utilisation de fréquence radioélectrique le 1er décembre et pour une durée de dix ans. Mais du côté de la petite commune normande, le projet ne fait pas l’unanimité, au contraire. Le conseil municipal a voté contre.

« Il nous manque encore beaucoup d’informations. On s’oppose à ce projet car on ne connaît pas les risques pour la santé », a expliqué le maire de Saint-Senier-de-Beuvron, Benoît Hamard. Par ailleurs, la zone choisie par SpaceX est classée Natura 2000, précise France 3 Normandie.

Offrir un accès à Internet au monde entier

Avec Starlink, SpaceX veut offrir un accès Internet en haut débit partout dans le monde, même dans les zones les plus difficiles d’accès. Pour ce faire, la société du milliardaire américain Elon Musk entend envoyer des milliers de satellites. Plusieurs centaines sont déjà en orbite.

En France, deux autres communes ont été choisies pour des installations similaires à celle de Saint-Senier-de-Beuvron, souligne La Gazette de la Manche. Il s’agit de Gravelines (Nord) et Villenave-d’Ornon (Gironde).