Irlande : A 17 ans, il crée un logiciel capable de repérer les deepfakes

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE L’outil mis au point par le lycéen irlandais serait plus précis et rapide que les programmes de détection actuels

20 minutes avec agence

— 

Les deepfakes servent parfois à lancer des campagnes de désinformation. (Illustration)
Les deepfakes servent parfois à lancer des campagnes de désinformation. (Illustration) — AP/SIPA

Greg Tarr, un lycéen de 17 ans originaire de Cork (Irlande), est le lauréat de l’édition 2020 du BT Young Scientist & Technology, un concours destiné aux jeunes prodiges du pays. Il a remporté ce prix en concevant un programme d’ intelligence artificielle qui permet de détecter les « deepfakes », rapporte The Irish Times.

Pornographie et désinformation

Pour rappel, les deepfakes sont des vidéos trafiquées par une IA permettant de placer le visage d'une personne sur le corps d’une autre, afin par exemple de lui attribuer des paroles qu’elle n’a jamais prononcées.

Apparus il y a quelques années dans le milieu de la pornographie, les deepfakes sont devenus de plus en plus convaincants et simples à réaliser. Si certains les utilisent à des fins humoristiques, d’autres les emploient pour des campagnes de désinformation.

94,3 % de réussite

Conscient du terrible impact social de ce type de vidéos, le jeune Irlandais a cherché à améliorer les outils permettant d’identifier les deepfakes. Le logiciel qu’il a mis au point grâce à des techniques d’apprentissage automatique serait plus rapide et beaucoup moins cher que ceux développés par des entreprises spécialisées.

L’intelligence artificielle de Greg Tarr a notamment été testée sur un deepfake élaboré par la chaîne britannique Channel 4 afin de sensibiliser aux fausses informations. Dans celui-ci, la reine Élisabeth II​ semblait prononcer un discours avant de danser sur la table. L’algorithme de l’Irlandais a su repérer la supercherie, à 94,3 %.