AMI de Citroën: Dès 14 ans sans permis, le quadricycle électrique tient-il toutes ses promesses?

MOBILITE La solution de mobilité électrique AMI que Citroën lance en cette rentrée et que « 20 Minutes » a pu tester ouvre de nouvelles perspectives de déplacement zéro émission de CO2

Christophe Séfrin

— 

Tik Tech: On a testé le quadricycle électrique AMI de de Citroën — 20 Minutes
  • Citroën lance AMI, sa solution de mobilité électrique pour la ville, avec une autonomie de 75 km à 45 km/h maxi.
  • Ce petit quadricycle que « 20 Minutes » a testé peut être conduit sans permis, dès 14 ans.
  • Cool, et agréable à conduire, il est vendu à partir de 6000 euros, mais surtout avec des solutions de leasing qui permettent de ne le payer que 19,99 euros par mois, le prix d’un classique forfait téléphonique, après un premier apport.

Non, ce n’est pas une voiture, mais un quadricycle. Chez Citroën qui l’a conçu, on parle de « situation de mobilité électrique », appellation un peu pompeuse pour finalement décrire ce qui, aux yeux de tous, reste une petite bagnole. Soit AMI. Et AMI peut se conduire dès 14 ans, sans permis. Le véhicule débarque dans certaines concessions du constructeur, mais aussi, plus étonnant, à la  FNAC et chez  Darty, pour le prix d’un forfait téléphonique ou presque. « 20 Minutes » a appuyé sur l’accélérateur…

Un habitable étonnement spacieux

Avant de lâcher les chevaux, lâchons la fiche technique : AMI pèse 471 kilos (dont 70 pour sa batterie Lithium Ion de 5,5 Kwh). Elle mesure 2,41 mètres de long (28 cm de moins qu’une Smart fortwo, l’équivalent d’une demi-place de parking) pour 1,39 mètre de large et 1,52 mètre de hauteur. Lorsqu’on regarde le quadricyle, il ressemble à ces petites voitures sans permis que l’on croise parfois, en beaucoup moins ringard. Le design d’AMI fait cependant débat : on aime ou on n’aime pas l’engin à la peinture grise un peu tristounette que seul vient pimenter la finition rouge de ses jantes imposantes.

A bord d'AMI, une place étonnante est disponible pour le conducteur.
A bord d'AMI, une place étonnante est disponible pour le conducteur. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Ses rondeurs marquées cachent un secret. Dès que l’on ouvre l’une des deux portes d’AMI, on découvre un habitacle de belle ampleur. Notre 1,91 mètre s’y glisse sans avoir à se contorsionner. On pose son postérieur sur l’un des deux sièges qui, avouons-le, manque d’un tout petit peu de largeur pour une personne de notre gabarit. Voire de moelleux. Mais l’intérieur est grand, très grand même. A la place du conducteur, les jambes se glissent confortablement sous le volant. Même constat à la place du passager, en léger recul : l’espace disponible en impose.

Un équipement minimaliste, à l'image du véhicule.
Un équipement minimaliste, à l'image du véhicule. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

A défaut de disposer d’un coffre, AMI peut sans la moindre difficulté transporter cabas en nombre, sacs de voyage ou valise. Le plafond vitré baigne l’habitacle de lumière. En scrutant l’intérieur, on constate que les finitions sont basiques. La structure tubulaire d’AMI est apparente. Minimalisme et réduction de coûts de fabrication obligent…

45 km/h pas plus

Contact. Pas un bruit. Seul le petit tableau de bord qui s’allume nous indique que notre monture est prête pour l’aventure. En cette fin août ou il fait encore doux dans les rues de Paris, on peut conduire fenêtres ouvertes. On note le clin d’œil de Citroën à l’ancêtre 2 CV et ses vitres basculantes.

AMI peut rouler jusqu'à 45 km/h et dispose d'une autonomie de 75 km.
AMI peut rouler jusqu'à 45 km/h et dispose d'une autonomie de 75 km. - CITROEN

A peine pose-t-on le pied sur l’accélérateur qu’AMI démarre. Étonnamment, le véhicule possède du couple au démarrage. En redémarrant au premier feu vert rencontré, on n' pas à rougir devant les véhicules thermiques qui nous suivent. Pas très souple, un peu rigide même, AMI se pilote cependant sans difficulté.

Pas de vitesse à passer, la conduite est linéaire

Dès que la voie est libre, nous défions le compteur : impossible de dépasser les 45 km/h annoncés par le constructeur. Le petit bruit de fusée prêt à décoller qui accompagne l’accélération n’a rien à voir avec celui auquel les oreilles les plus attentives sont déjà habituées avec certaines voitures électriques, comme la Renault Zoé. S’il atteint vite ses limites, le moteur de 6 kW (équivalent 8 CV) est amplement suffisamment pour l’utilisation urbaine à laquelle AMI est destiné. A défaut de système audio embarqué, Citroën a noué un partenariat avec Ultimate Ears qui a conçu une enceinte dédiée au véhicule, la Boom 3. Celle-ci peut être posée dans un réceptacle dédié à l’avant du volant.

Ultimate Ears a développé la Boom 3, une enceinte Bluetooth dédiée à AMI.
Ultimate Ears a développé la Boom 3, une enceinte Bluetooth dédiée à AMI. - ULTIMATE EARS

Même si l’on entend beaucoup les bruits extérieurs (sans doute par manque de matériaux isolants à bord), on peut profiter de notre musique dans de relatives bonnes conditions. Avec un petit plaisir en ce matin presque automnal : l’écoute de Boris Vian et son festif On n’est pas là pour se faire engueuler. Sentiment de liberté. Après un passage sur des pavés où l’on constate que le confort du véhicule reste quand même assez spartiate, nous tentons un freinage d’urgence : la pédale de frein est ferme, mais AMI s’arrête sagement, sereinement, sans déraper.

Un créneau en deux temps trois mouvements

L’heure de tenter un créneau est arrivée. Pour faire marche arrière, il faut activer un petit bouton en bas, à gauche du fauteuil du chauffeur. Pas très pratique : il est nécessaire de quitter la rue des yeux pour le trouver. Même chose pour actionner la marche avant où un autre bouton doit être enclenché. On imagine qu’avec l’habitude, cette manipulation doit s’effectuer intuitivement. La simplicité pour garer AMI reste édifiante. Hop, hop et c’est fait. Et l’impressionnant rayon de braquage du véhicule (7,20 mètres de diamètre) lui permet de se faufiler simplement.

Un niveau de finition assez sommaire, mais dont on s'accommode aisément.
Un niveau de finition assez sommaire, mais dont on s'accommode aisément. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Nous scrutons régulièrement l’autonomie restante de notre batterie affichée sur le compteur central. Celle-ci est indiquée en pourcentage. Arrivé à notre base, il suffit d’extraire le câble électrique situé dans la portière du passager pour recharger le véhicule sur une simple prise de courant en 3 heures seulement. Malin…

Citroën et AMI semblent prêts pour ce fameux monde de demain. Durant notre périple parisien au volant du véhicule, les quelques 4x4 rencontrés semblaient bel et bien appartenir à celui du passé. Le véhicule zéro émission de CO2 de la marque aux chevrons n’est pas une petite voiture électrique à l’image de la pionnière Twizy de Renault.

Un système de commercialisation innovant, sur le modèle des forfaits pour smartphones.
Un système de commercialisation innovant, sur le modèle des forfaits pour smartphones. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Avec AMI, le gros mot « disruptif » peut-être prononcé. Le constructeur a non seulement innové avec un petit véhicule pratique, cool et rusé, mais il a aussi compris comment faire un tabac commercialement.

Vendu de 6000 à 7360 euros comptant, AMI est proposé avec des contrats LLD (location longue durée) sur 48 mois. On peut en faire l’acquisition sur le web, dans certains stores Citroën, mais aussi chez FNAC Darty.

Innovation: AMI est vendu dans le réseau FNAC Darty.
Innovation: AMI est vendu dans le réseau FNAC Darty. - FNAC DARTY

Premier prix : un versement de 2641 euros (bonus écologique déduit), puis 19,99 euros par mois sur 48 mois. Soit le tarif mensuel d’un forfait téléphonique. A défaut, AMI peut être loué dans le réseau d’autopartage parisien Free2Move : 26 centimes la minute de conduite si l’on est abonné. Définitivement, le code a changé.

Twizy, écolo et économique par Renault

Les jeunes mettent le contact

Selon Citroën, plus de 1000 commandes d’AMI ont déjà été enregistrées. Parmi les acheteurs, 81 % n’étaient pas des clients Citroën. 74 % d’entre-eux ont payé leur véhicule comptant, 26 % en ont fait l’acquisition en leasing. 80 % des acheteurs sont des hommes et 48 % ont déjà au moins 2 enfants qui pourront profiter d’AMI dès 14 ans (avec le permis AM, ancien BSR).

42 % des premiers acquéreurs du petit véhicule ont moins de 18 ans.